dimanche, 23 juin 2024
DiasporadzInternationalONU : vers un embargo sur la vente d’armes à Israël

ONU : vers un embargo sur la vente d’armes à Israël

Le Conseil des droits de l’homme de l’Onu examinera demain 5 avril un projet de résolution appelant à un embargo sur les armes pour Israël qui mène une guerre meurtrière dans la bande de Gaza ayant déjà fait plus de 33 000 morts.

Le texte de l’ONU appelant à un embargo évoque «le risque plausible d’un génocide à Gaza» et condamne «le recours par Israël à des armes explosives à large rayon d’action» dans des zones peuplées de l’enclave palestinienne assiégée.

Le projet de résolution soumis mercredi 3 avril condamne en outre «l’utilisation de la famine comme méthode de guerre à Gaza» et demande à Tel Aviv de «respecter sa responsabilité légale de prévenir un génocide», rapporte Le Figaro.

Si le texte était adopté, il s’agirait de la première prise de position l’organe des Nations unies pour les droits de l’homme dans la guerre qui sévit dans la bande de Gaza depuis le 7 octobre dernier.

À LIRE AUSSI
L’Iran promet de riposter aux frappes israéliennes sur son consulat à Damas en Syrie

Le document de huit pages a été soumis par le Pakistan au nom de 55 des 56 Etats membres de l’Onu au sein de l’Organisation de la coopération islamique (OCI), à l’exception de l’Albanie. Il est co-parrainé par la Bolivie, Cuba outre l’Autorité palestinienne.

Le texte demande également à Israël de mettre fin à son occupation de territoires palestiniens et cesse immédiatement son «blocus illégal» de la bande de Gaza, ainsi que toute autre forme de «punition collective».

Il appelle à la cessation de tout transfert d’armes, munitions et autres équipements militaires vers Israël, et dénonce «l’usage des privations sur les civils comme une méthode de guerre», selon Le Figaro.

À LIRE AUSSI
Gaza : 7 travailleurs humanitaires de WCK tués dans une frappe aérienne israélienne

Le projet de résolution appelle encore à un cessez-le-feu immédiat et condamne «les actes d’Israël pouvant être assimilés à une épuration ethnique», et demande à tous les pays concernés d’empêcher le déplacement forcé de Palestiniens dans la bande de Gaza.

Le Conseil des droits de l’homme de l’Onu est composé de 47 Etats membres, dont 18 ont soutenu en amont le projet de résolution.

L’organe des Nations unies pour les droits de l’homme débattra demain 5 avril de ce texte ainsi que de trois autres concernant les colonies israéliennes, le droit du peuple palestinien à l’autodétermination et les droits de l’homme dans le Golan syrien occupé, indique la même source.

À LIRE AUSSI

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

LES + LUS

Derniers Commentaires