dimanche, 23 juin 2024
DiasporadzInternationalGaza : 7 travailleurs humanitaires de WCK tués dans une frappe aérienne israélienne

Gaza : 7 travailleurs humanitaires de WCK tués dans une frappe aérienne israélienne

Sept étrangers travailleurs humanitaires de l’organisation World Central Kitchen (WCK) ont été tués lundi soir 1er avril dans une frappe aérienne israélienne contre leur véhicule dans la ville de Deir al-Balah, au centre de la bande de Gaza, ont rapporté plusieurs sources.

Des photos apparues sur les réseaux sociaux palestiniens montraient les passeports des travailleurs humanitaires tués lors de cette frappe aérienne israélienne à Gaza, notamment des passeports australien, polonais et britannique, ainsi que des corps portant des T-shirts du WCK.

Le véhicule ciblé appartenait à World Central Kitchen (WCK), une organisation humanitaire basée aux États-Unis et fondée par le célèbre chef humanitaire Jose Andres. Les victimes ont été transférées à l’hôpital des martyrs d’Al-Aqsa à Deir al-Balah.

Les autorités locales de Gaza ont déclaré lors d’un point de presse qu’Israël avait frappé une équipe de secours composée de ressortissants britannique, polonais et australien en plus d’un Palestinien de Gaza.

À LIRE AUSSI
Bombardements israéliens à Gaza : la population face à une «famine imminente»

WCT confirme la mort de sept travailleurs humanitaires

« World Central Kitchen est dévastée, et confirme que sept membres de notre équipe ont été tués à Gaza dans une frappe des FDI », les forces armées israéliennes, a déploré l’ONG basée aux Etats-Unis.

Les victimes étaient « originaires d’Australie, de Pologne, du Royaume-Uni, (qu’elles comprenaient aussi) un citoyen ayant la double nationalité américaine et canadienne et une personne palestinienne », a ajouté l’organisation fondée par le cuisinier américano-espagnol José Andrés.

Ils ont été tués « alors qu’ils travaillaient pour soutenir notre œuvre humanitaire de livraison de nourriture à Gaza », avait-elle indiqué dans un précédent communiqué, dénonçant une « tragédie ».

À LIRE AUSSI
Joe Biden livre secrètement à Israël des bombes et des avions de combat

L’armée israélienne n’a, pour l’heure, pas commenté l’incident.

Israël mène une offensive militaire meurtrière sur la bande de Gaza depuis une attaque transfrontalière du 7 octobre menée par le groupe palestinien Hamas qui a tué quelque 1 200 personnes.

Depuis, plus de 32 800 Palestiniens, dont des femmes et des enfants, ont été tués et 75 300 autres blessés dans un contexte de destruction massive et de pénurie de produits de première nécessité. Israël a imposé, sur la bande de Gaza, un blocus paralysant, laissant sa population, en particulier les habitants du nord de Gaza, en proie à la famine.

À LIRE AUSSI
France : des drapeaux palestiniens en hommage aux enfants tués par Israël

L’offensive israélienne a poussé 85% de la population de Gaza à l’exode. La population est victime de graves pénuries de nourriture, d’eau potable et de médicaments, tandis que 60% des infrastructures de l’enclave ont été endommagées ou détruites, selon l’ONU.

À LIRE AUSSI

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

LES + LUS

Derniers Commentaires