dimanche, 23 juin 2024
DiasporadzInternationalJoe Biden livre secrètement à Israël des bombes et des avions de combat

Joe Biden livre secrètement à Israël des bombes et des avions de combat

Le président des Etats-Unis Joe Biden, qui désapprouve publiquement l’offensive israélienne sur Rafah, a secrètement autorisé l’achat par Israël de nouvelles bombes et d’avions de combat par Israël pour plusieurs milliards de dollars.

Joe Biden a donné discrètement ces derniers jours son feu vert à l’envoi de bombes et d’avions de combat d’une valeur de plusieurs milliards de dollars à Israël, alors même qu’il exprimait publiquement ses inquiétudes quant à une offensive militaire attendue à Rafah, a rapporté vendredi 29 mars le Washington Post.

Des responsables du Pentagone et du département d’État au courant de la question ont déclaré que les nouveaux kits d’armes comprenaient plus de 1 800 bombes de 84 000 livres et 500 bombes de 82 à 500 livres.

Le Département d’État a approuvé la semaine dernière la livraison de 25 avions de combat et moteurs F-35A, a ajouté un officiel américain.

À LIRE AUSSI
L’hypocrisie de l’administration américaine et l’insolence israélienne

Washington fournit 3,8 milliards de dollars d’aide militaire annuelle à Israël, un allié de longue date.

Les États-Unis prodiguent à Israël des défenses aériennes et des munitions, mais certains démocrates et groupes arabes américains critiquent le soutien écrasant de l’administration Biden à Israël, ce qui, selon eux, lui donne un sentiment d’impunité.

« Famines imminente »

La résolution du Conseil de sécurité de l’ONU, adoptée lundi 25 mars, exigeant « un cessez-le-feu immédiat » pour le mois du ramadan à Gaza, ne semble avoir aucun effet sur l’armée israélienne.

Des bombardements israéliens ont de nouveau frappé vendredi 29 mars la bande de Gaza, territoire palestinien assiégé dont la population fait face à une «famine imminente», selon le Programme alimentaire mondial (PAM), près de six mois après le début de la guerre.

À LIRE AUSSI
Tahar Ben Jelloun : « Ce qui se passe à Gaza est une tragédie »

Outre le bilan humain et les destructions, les bombardements israéliens ont provoqué une catastrophe humanitaire à Gaza, où la majorité des 2,4 millions d’habitants sont désormais menacés de famine, selon l’ONU qui déplore une aide largement insuffisante pour répondre aux besoins de la population.

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyhau a réaffirmé jeudi sa détermination à lancer une offensive terrestre à Rafah en dépit des pressions internationales.

«Nous tenons le nord de la bande de Gaza ainsi que Khan Younès (sud). Nous avons coupé en deux la bande de Gaza et on se prépare à entrer à Rafah», a-t-il dit.

Saïd Aklid

À LIRE AUSSI

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

LES + LUS

Derniers Commentaires