dimanche, 23 juin 2024
DiasporadzPolitiquePrésidentielle : ouverture de « listes électorales provisoires » pour la diaspora algérienne

Présidentielle : ouverture de « listes électorales provisoires » pour la diaspora algérienne

Le président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune, a annoncé la possibilité pour les membres de la diaspora algérienne de s’inscrire sur des listes électorales provisoires au niveau des consulats algériens, à partir de la semaine prochaine.

La diaspora algérienne « pourra, à partir de la semaine prochaine, prendre attache avec les consulats pour s’inscrire sur des listes électorales provisoires », a indiqué le président Abdelmadjid Tebboune, lors de son entrevue médiatique périodique, diffusée samedi soir 30 mars sur les chaînes de télévision et de radio nationales

Le président Tebboune a rappelé dans ce sens « le rôle des consulats dans l’élaboration de ces listes avant leur intégration dans les listes officielles ».

À LIRE AUSSI
Présidentielle anticipée : le Parti des travailleurs «refuse de s’engager dans des interprétations ou des spéculations»

Abdelmadjid Tebboune a également assuré que « le président de l’Autorité nationale indépendante des élections (ANIE) a pris la décision d’établir des listes provisoires pour le corps électoral au niveau consulaire en prévision des prochaines échéances, à condition que ces listes soient prises en considération lors de la révision périodique du corps électoral ».

Il a rappelé, dans ce contexte, que la période légale pour la révision précitée, interviendra après la signature du « décret fixant la date de convocation du corps électoral, avant l’entame de la révision des listes électorales ».

À LIRE EGALEMENT
Présidentielle anticipée : le RCD et l’UCP s’interrogent

En réponse à une question sur les Algériens en situation irrégulière à l’étranger, le président de la République a affirmé que « cette question sera traitée dans deux mois au plus tard ».

« Je me suis engagé à régler la question, et tous les concernés verront leur situation régularisée, sauf en cas de contrainte sécuritaire ou juridique », a rassuré le Président de la République, affirmant que des instructions ont été données dans ce sens et le ministère de l’Intérieur « procèdera au traitement des dossiers ».

À LIRE AUSSI

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

LES + LUS

Derniers Commentaires