dimanche, 23 juin 2024
DiasporadzActualitéTag «2024, les Arabes dans le four crématoire » : les nouveaux boucs émissaires en France !

Tag «2024, les Arabes dans le four crématoire » : les nouveaux boucs émissaires en France !

Le tag raciste et nazi « 2024, les Arabes dans le four crématoire » a été découvert en France, mercredi 6 juin, sur le mur de la maison d’un citoyen français supposé « d’origine arabe », désignant ainsi les «arabes» comme nouveaux bouc-émissaires.

L’affaire a été révélée en France par la victime, un citoyen supposé être d’origine « arabe », qui a posté le mardi 4 juin une vidéo sur X dans laquelle il montre le tag raciste « 2024, les Arabes dans le four crématoire ».

La vidéo est accompagnée des commentaires de la victime qui s’indigne et s’interroge : « Ça, c’est la France en 2024 !  Vous trouvez que c’est normal d’écrire ça sur les murs des gens ? Quelle serait votre réaction si vous avez eu ça sur votre mur ? ».

Comme une traînée de poudre, la vidéo a été visionnée et partagée des milliers de fois sur le réseau X et suscité des réactions d’indignation des internautes.

À LIRE AUSSI
Les Républicains insultent l’Algérie et les Algériens dans un tweet raciste

Mais ce tag raciste et anti-sémite «2024, les Arabes dans le four crématoire» qui fait référence à la shoah et désigne les «arabes» comme nouvelle cible en France, n’a suscité aucune réaction notable, mise à part celle du Conseil français du culte musulman (CFCM).

«Les héritiers des antisémites d’hier n’ont pas abandonné ce qui leur a été légué. Ils continuent d’y puiser leurs idées et de s’y référer pour s’attaquer à leur nouvelle cible, la composante arabo-musulmane », s’indigne le CFCM qui a exprimé sa « solidarité totale » avec la victime.

Le CFCM qui souligne que « de telles expressions peuvent malheureusement précéder des violences physiques » appelle à condamner « toutes les formes de haine avec la même détermination », afin de « préserver les fondements de notre pacte républicain ».

À LIRE AUSSI
Encore des tags anti-musulmans à la mosquée de Lyon

«Ceux qui pensent que ces extrémistes ont abandonné leur haine de la composante juive se trompent lourdement», avertit le CFCM.

Aucune réaction face au racisme anti-arabe

Les institutions françaises de lutte contre le racisme et l’antisémitisme tout comme les médias français ont brillé par leur silence devant cet acte ignoble.

Ce tag raciste rappelle tristement que les préjugés et la haine restent des problématiques actuelles en France, et que la lutte contre toutes les formes de discrimination doit être menée avec vigueur et constance.

Pour rappel, sous le nazisme, les fours crématoires ont été utilisés dans les camps de concentration et d’extermination pour incinérer les corps des victimes.

À LIRE AUSSI
Sciences Po : des étudiants juifs dénoncent l’instrumentalisation du judaïsme

Ils faisaient partie de la logistique de l’extermination de masse orchestrée par le régime nazi, dans le cadre de la Shoah (Holocauste). Ces fours étaient installés dans les principaux camps d’extermination, comme Auschwitz-Birkenau, Treblinka, Sobibor, et d’autres, où des millions de Juifs, ainsi que d’autres groupes persécutés, ont été tués.

La construction et l’utilisation des fours crématoires ont été systématiques et faisaient partie intégrante de la «Solution finale», le plan nazi pour exterminer les Juifs d’Europe.

Les fours crématoires sous le nazisme sont devenus un symbole des horreurs et des crimes contre l’humanité perpétrés pendant la Seconde Guerre mondiale. Ils témoignent de la brutalité et de l’horreur avec laquelle les nazis ont mis en œuvre leur politique génocidaire.

Saïd Aklid

À LIRE AUSSI

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

LES + LUS

Derniers Commentaires