dimanche, 23 juin 2024
DiasporadzPolitiqueLes Républicains insultent l’Algérie et les Algériens dans un tweet raciste

Les Républicains insultent l’Algérie et les Algériens dans un tweet raciste

Les Républicains (LR), parti qui se place depuis un moment à l’extrême-droite, ont publié jeudi 30 mai un tweet raciste insultant envers l’Algérie et les Algériens qualifiés de tous les noms, un florilège d’injures à caractère racial qui relèveraient du code pénal.

Après que la Commission mixte des historiens français et algériens a transmis à la France une liste de biens à restituer, les Républicains ont publié un tweet raciste qui dit «Message de service à l’Algérie, il faut tout reprendre, les biens et le mal : criminels, délinquants, clandestins, OQTF…».

Le message des Républicains suggère explicitement que les Algériens de France sont des «criminels», des «délinquants», des «clandestins» et des personnes sous «OQTF» !

Le tweet des LR s’apparente à un véritable appel aux « ratonnades » contre les Algériens, de triste mémoire, repris massivement sur les réseaux sociaux de la fachosphère.

À LIRE AUSSI
L’Arcom condamne CNews à 50 000 euros pour des propos sur l’immigration arabo-musulmane

Le tout agrémenté d’un détournement du slogan «One, two, three, viva l’Algérie» pour lui apposer un émoji avion, le symbole utilisé par les fascistes partisans de la «remigration», un euphémisme pour désigner la déportation des étrangers.

Le message franchement raciste et xénophobe est accompagné d’un photomontage montrant des supporters algériens semblant célébrer une victoire dans les rues parisiennes après un match de foot.

Même s’il a suscité une vague d’indignation et de condamnation, y compris dans les rangs des Républicains, la direction du parti assume la dérive raciste et fascisante.

À LIRE EGALEMENT
Les sorties peu diplomatiques de Xavier Driencourt contre l’Algérie

«Transmettons également à l’Algérie la liste des délinquants qu’ils doivent reprendre chez eux», a tweeté Eric Ciotti, le président des Républicains.

En effet, contacté par franceinfo, l’entourage d’Éric Ciotti, président du parti, indique que le tweet ne sera pas supprimé et qu’il est assumé.

Il va sans dire que ces insultes racistes envers l’Algérie et les Algériens, condamnables aux yeux de la loi et de la morale politique, ne manqueront pas de faire des vagues dans les milieux de la diaspora algérienne et du côté d’Alger.

Saïd Aklid

À LIRE AUSSI

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

LES + LUS

Derniers Commentaires