lundi, 24 juin 2024
DiasporadzActualitéL’Arcom condamne CNews à 50 000 euros pour des propos sur l’immigration arabo-musulmane

L’Arcom condamne CNews à 50 000 euros pour des propos sur l’immigration arabo-musulmane

Dans une décision prise le 2 mai 2024 et publiée au Journal officiel ce jeudi 23 mai 2024, l’Arcom condamne CNews à 50 000 euros d’amende après des propos tenus par Geoffroy Lejeune sur l’immigration « arabo-musulmane ».

L’Arcom condamne CNews pour les propos de Geoffroy Lejeune sur l’immigration « arabo-musulmane » tenus, le 29 septembre 2023, dans l’émission « L’heure des pros 2 » de Pascal Praud.

Pour l’Arcom, « il ressort qu’un journaliste » Geoffroy Lejeune, « invité régulier » de CNews, « a indiqué que l’antisémitisme, une partie du trafic de drogue, ainsi que la surpopulation carcérale étaient des conséquences de l’immigration arabo-musulmane ».

À LIRE AUSSI
Eric Zemmour condamné encore pour injure raciste

Le « débat » organisé par Pascal Praud faisait suite à la publication d’une enquête Ifop indiquant que 91% des étudiants juifs avaient subi un acte antisémite.

Débatteur récurrent de l’émission, Geoffroy Lejeune, directeur de la rédaction du « Journal du dimanche », avait déclaré lors de ce fameux « débat » : « Ce que je trouve intéressant dans ce sondage, au-delà du chiffre, c’est la cause de l’antisémitisme. Le conflit israélo-palestinien. Ça veut dire que ce sondage est l’une des conséquences de l’immigration arabo-musulmane. »

« C’est l’une des conséquences, comme une partie du trafic de drogue, l’abaya, la surpopulation carcérale, comme tout ça ! L’antisémitisme dont sont victimes les juifs aujourd’hui, c’est juste qu’on n’a pas eu une politique d’immigration qui avait juste le début du commencement d’une cohérence », a poursuivi Geoffroy Lejeune. « Voilà ce qu’on pouvait dire sur ce sujet », a glissé Pascal Praud.

À LIRE AUSSI
Eric Zemmour condamné en appel à 15 000 euros d’amende pour une diatribe contre l’islam et l’immigration

« Ces propos véhiculent plusieurs stéréotypes négatifs »

Pour le gendarme de l’audiovisuel, « ces propos n’ont fait l’objet d’aucune réaction de la part des autres personnes présentes en plateau ».

« Ces propos véhiculent plusieurs stéréotypes négatifs en ce qu’ils imputent des faits et comportements graves à un groupe de population dans son ensemble, de nature à encourager à des comportements discriminatoires à son égard en raison de son origine et de sa religion ».

Ainsi, « au regard de la nature et de la gravité des manquements mentionnés », l’Arcom a décidé de prononcer une sanction de 50 000 euros à l’encontre de CNews.

À LIRE AUSSI
Dominique Sopo : « l’empire Bolloré joue un rôle de premier plan dans la libération de la parole raciste »

La chaîne du groupe Bolloré n’en est pas à sa première condamnation pour des propos incitant à la haine raciale et religieuse envers les arabes et les musulmans.

CNews a déjà été mise en demeure par l’Arcom une première fois le 27 novembre 2019 et sanctionnée le 17 mars 2021. Le gendarme de l’audiovisuel français avait rappelé à la chaîne son devoir « à ne pas encourager des comportements discriminatoires en raison de la race ou de l’origine (…), de la religion ou de la nationalité ».

Samira B. B.

À LIRE AUSSI

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

LES + LUS

Derniers Commentaires