lundi, 24 juin 2024
DiasporadzInternationalRSF saisit encore la CPI pour "crimes de guerre" commis par Israël contre des journalistes

RSF saisit encore la CPI pour « crimes de guerre » commis par Israël contre des journalistes

  • C’est la troisième plainte déposée par RSF devant la CPI sur des crimes commis contre des journalistes à Gaza.
  • L’ONG affirme avoir « des motifs raisonnables de croire que certains de ces journalistes ont été victimes d’homicides intentionnels ».

Reporters sans frontières (RSF) a déposé ce matin 27 mai une nouvelle plainte devant la Cour pénale internationale (CPI) pour « crimes de guerre commis par Israël contre des journalistes », a annoncé l’organisation dans un communiqué.

RSF appelle le procureur de la Cour pénale internationale (CPI) « à enquêter sur des crimes commis contre au moins neuf reporters palestiniens entre le 15 décembre 2023 et le 20 mai 2024 » et note que plus de 100 journalistes de Gaza ont été « tués par l’armée israélienne ».

Elle précise qu’il s’agit de sa troisième plainte sur la mort de journalistes à Gaza devant la CPI de La Haye, depuis celles des 31 octobre et du 22 décembre.

À LIRE AUSSI
CPI : mandats d’arrêt contre Netanyahu, son ministre de la Défense et des dirigeants du Hamas

Sa plainte spécifique de ce lundi fait état de « huit cas supplémentaires de journalistes palestiniens et d’un reporter blessé », tous « dans l’exercice de leurs fonctions ».

L’ONG affirme avoir « des motifs raisonnables de croire que certains de ces journalistes ont été victimes d’homicides intentionnels, les autres d’attaques intentionnelles contre des civils par l’armée israélienne ».

Début janvier, le procureur de la CPI a déclaré que les crimes contre les journalistes étaient inclus dans son enquête sur des crimes de guerre à Gaza.

À LIRE AUSSI
Gaza : l’Unesco attribue le Prix mondial de la liberté de la presse aux journalistes Palestiniens

« Ceux qui tuent des journalistes s’attaquent au droit du public à l’information, encore plus vital en période de conflit », a commenté l’avocat de RSF, Antoine Bernard, dans le communiqué.

Selon le Comité pour la protection des journalistes, installé à New York, au moins 107 journalistes et employés de médias ont été tués durant la guerre à Gaza.

La plainte de RSF concerne notamment deux journalistes d’Al Jazeera, Hamza Dahdouh et Moustafa Thuraya, tués lors d’une frappe sur leur voiture dans le sud du territoire palestinien.

À LIRE AUSSI
Israël : Benny Gantz veut une commission d’enquête sur l’attaque du Hamas

L’armée israélienne avait affirmé que « les deux pilotaient des drones qui présentaient une menace imminente pour les troupes israéliennes » et les avait décrits comme des « agents terroristes », des allégations rejetées par leur famille et leur employeur.

Avec AFP

À LIRE AUSSI

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

LES + LUS

Derniers Commentaires