samedi, 20 juillet 2024
DiasporadzPolitiqueLégislatives : l’opinion publique française à la merci des médias Bolloré

Législatives : l’opinion publique française à la merci des médias Bolloré

L’opinion publique française est livrée pieds et poings liées à la merci de l’empire Bolloré qui a mobilisé ses médias pour peser sur l’issue des législatives anticipées et le destin politique de la France.

Cnews, son Pascal Praud et ses « experts », C8 et son Cyril Hanouna, le JDD, toute la crème des médias Bolloré se sont fixé un objectif assumé publiquement : peser sur l’opinion publique française en vue des législatives.

La stratégie électoraliste est toute simple : diaboliser la France insoumise et ses militants, nourrir les clivages et les polémiques à gauche, jeter les anathèmes sur le Nouveau Front populaire et ses soutiens, plaider la cause de l’extrême droite, louer les vertus de l’unité des extrêmes droites. Tenter le diable pour faire gagner le Rassemblement national aux prochaines législatives.

Les médias du milliardaire Vincent Bolloré ont une mission claire : travailler l’opinion publique française pour faire gagner le Rassemblement national et pour haïr l’arabe musulman, bouc-émissairisé à volonté.

À LIRE AUSSI
L’Arcom condamne CNews à 50 000 euros pour des propos sur l’immigration arabo-musulmane

Selon l’historien des médias Alexis Lévrier, cité par l’Humanité, Vincent Bolloré « s’inscrit assez clairement dans une droite d’inspiration maurassienne, acquise à un catholicisme traditionnel et à une vision de la France comme un pays menacé par la présence en son sein d’étrangers inassimilables ».

Cyril Hanouna sur C8

Cyril Hanouna s’est proposé de jouer les entremetteurs, le jeudi 13 juin sur C8, entre Reconquête d’Eric Zemmour et le RN de Jordan Bardella. Ayant invité au plateau de TPMP Sarah Knaffo, la compagne d’Eric Zemmour, qui était sur la liste Reconquête aux élections européennes, Cyril Hanouna a appelé Jordan Bardella en direct pour tenter de trouver un accord entre le Rassemblement national et Reconquête.

À LIRE AUSSI
Dominique Sopo : « l’empire Bolloré joue un rôle de premier plan dans la libération de la parole raciste »

« Puisqu’il faut le faire, qu’est-ce que vous voulez que je vous dise… S’il y a d’autres gens qui veulent passer des coups de fil, n’hésitez pas ! », insiste l’animateur du TPMP, très engagé à l’extrême droite.

C’est ainsi qu’en bon entremetteur, Cyril Hanouna appelle Jordan Bardella du Rassemblement national, tombe sur sa boite vocale et invite Sarah Knaffi à lui laisser un message.

« Jordan, on se connaît depuis qu’on a 17 ans », a-t-elle commencé, rappelant que tous viennent de Seine-Saint-Denis et que leurs parents sont « issus de l’immigration ».

« On a des différences (…) mais là, on a une chance unique », a-t-elle soutenu. « Il y a une coalition qui est possible. On peut sauver nos idées (…) ensemble, on peut changer les choses », a-t-elle argumenté.

« Jordan, la main est tendue, on y est prêt. Jusqu’à dimanche minuit, tout est possible », a-t-elle conclu son message vocal.

À LIRE AUSSI
Eric Zemmour condamné en appel à 15 000 euros d’amende pour une diatribe contre l’islam et l’immigration

« Ensemble, on peut changer les choses, a soutenu Sarah Knaffo, la directrice de la stratégie de Reconquête, fraîchement élue eurodéputée. Jusqu’à dimanche minuit, tout est possible… »

Cyril Hanouna et ses chroniqueurs sur Europe 1

Pour être bien sûr que la voie royale est définitivement tracée pour le Rassemblement national, Vincent Bolloré place Cyril Hanouna et son équipe de chroniqueurs du TPMP à Europe 1.

Les soldats de Bolloré auront deux heures par jour, de 16 heures à 18 heures, un moment de grande écoute, pour fabriquer une opinion publique française favorable à l’extrême droite.

À LIRE AUSSI
Tag «2024, les Arabes dans le four crématoire » : les nouveaux boucs émissaires en France !

L’émission de Cyril Hanouna, nommée à juste titre « On marche sur la tête », a invité Eric Zemmour lundi 17 juin, qui a eu tout le temps de déverser sa haine des musulmans, des étrangers et de la gauche, face à des «journalistes» résolument acquis à la cause.

Pour rappel, l’Arcom a multiplié contre la chaîne C8 les mises en garde et les sanctions financières qui s’élèveraient à près de 7,5 millions d’euros. Tout comme pour CNews d’ailleurs. Mais quand on aime l’extrême droite, on ne lésine pas sur les moyens !

Saïd A.

À LIRE AUSSI

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

LES + LUS

Derniers Commentaires