lundi, 24 juin 2024
DiasporadzPolitiqueSciences Po : des militants pro-israéliens défient les étudiants pro-Gaza

Sciences Po : des militants pro-israéliens défient les étudiants pro-Gaza

Les tensions ont éclaté vendredi 26 avril devant l’université parisienne de Sciences Po lorsque des manifestants pro-israéliens sont venus défier les étudiants pro-Gaza occupant le bâtiment, rapporte Reuters.

Des manifestants pro-israéliens, certains enveloppés dans des drapeaux israéliens ou français, se sont rendus à l’université de Sciences Po pour en découdre avec les étudiants opposés à la guerre israélienne contre Gaza.

Des échauffourées ont éclaté et il a fallu l’intervention de la police pour séparer les deux groupes.

Scandant leur soutien aux Palestiniens et contre la guerre sur Gaza, certains étudiants occupaient depuis la nuit un bâtiment de Sciences Po, arborant des drapeaux palestiniens aux fenêtres et au-dessus de l’entrée.

Les étudiants demandent le respect du droit international à Gaza et l’arrêt de la guerre contre le peuple palestinien à Gaza.

À LIRE AUSSI
Manifestations pro-Gaza aux Etats-Unis : Amnesty International condamne une répression « raciste »

Ils ont demandé à l’institution de condamner les actions d’Israël, dans une protestation qui faisait écho à des manifestations similaires sur les campus américains.

«Quand on voit ce qui se passe aux Etats-Unis, et maintenant en Australie, on espère vraiment que ça va se propager ici en France, le monde académique a un rôle à jouer», a déclaré un étudiant en droit, rapporte Reuters.

«Nous espérons que cela s’étendra à toutes les universités et au-delà… nous ne céderons pas tant que le génocide à Gaza ne prendra pas fin», a insisté une étudiante, selon Reuters.

À LIRE AUSSI
Sciences Po : des étudiants juifs dénoncent l’instrumentalisation du judaïsme et de l’antisémitisme (document)

Des étudiants opposés à la guerre israélienne à Gaza ont été réprimés jeudi 25 avril sur les campus américains, soulevant des questions sur les méthodes énergiques utilisées pour mettre fin aux manifestations qui se sont intensifiées depuis les arrestations massives à l’Université de Columbia la semaine dernière.

Israël a tué au moins 34 305 Palestiniens dans guerre contre Gaza, ont annoncé jeudi les autorités sanitaires de l’enclave. Israël riposte à une attaque du Hamas le 7 octobre qui a tué 1 200 personnes et conduit à la prise d’otages de 253 personnes, selon les décomptes israéliens.

Samira B. B.

À LIRE AUSSI

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

LES + LUS

Derniers Commentaires