dimanche, 23 juin 2024
DiasporadzInternationalGuerre d'Israël à Gaza : le bilan s'élève à plus de 34 000 morts et 77 000 blessés

Guerre d’Israël à Gaza : le bilan s’élève à plus de 34 000 morts et 77 000 blessés

Le bilan de la guerre israélienne dans la bande de Gaza s’élève désormais à 34 183 morts et 77 143 blessés, depuis le 7 octobre dernier, a fait savoir mardi 23 avril le ministère de la santé de l’enclave palestinienne.

Au 200e jour du conflit, le ministère de la Santé gazaoui indique dans son rapport quotidien sur les pertes en vie humaine et les blessés que «le bilan des victimes de la guerre israélienne dans la bande de Gaza s’est alourdi à 34 183 morts et 77 143 blessés».

«L’armée israélienne a commis trois carnages contre des familles gazaouies au cours des dernières 24 heures, qui ont fait 32 morts et 59 blessés», ajoute le ministère, qui fait état, en outre, de «plusieurs victimes toujours ensevelies sous les décombres et jonchant les routes, les ambulances et les équipes de la Protection civile n’ayant pas parvenu à les atteindre».

À LIRE AUSSI
Guerre à Gaza : 115 parlementaires demandent à Macron d’arrêter la vente d’armes à Israël

Israël continue de menacer d’envahir la ville de Rafah, dans le sud de la bande de Gaza, malgré les mises en garde de la communauté internationale et de l’Onu contre toute opération militaire dans cette ville, considérée comme le dernier refuge pour les 1,4 million de personnes déplacées qui s’y entassent.

Depuis le 7 octobre 2023, Israël mène une guerre dévastatrice dans la bande de Gaza qui a fait des dizaines de milliers de victimes civiles, pour la plupart des enfants et des femmes, en plus d’une famine, d’une catastrophe humanitaire sans précédent et d’une destruction massive des infrastructures, qui ont conduit Tel-Aviv à comparaître devant la Cour internationale de justice pour «génocide».

À LIRE AUSSI
L’OMS exhorte Israël à renoncer à une attaque contre Rafah « au nom de l’humanité »

La guerre israélienne a provoqué, en outre, le déplacement interne de 85% de la population de Gaza, en raison de graves pénuries de nourriture, d’eau potable et de médicaments, tandis que 60% des infrastructures de l’enclave ont été endommagées ou détruites, selon l’ONU.​​​​​​​

À LIRE AUSSI

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

LES + LUS

Derniers Commentaires