dimanche, 23 juin 2024
DiasporadzSociétéPrivé de son téléphone portable : un adolescent tue ses parents et sa sœur

Privé de son téléphone portable : un adolescent tue ses parents et sa sœur

Un adolescent brésilien a tué ses parents et sa sœur dans la maison familiale, en utilisant l’arme de service de son père, après avoir été privé de son téléphone portable.

« Très frustré » après avoir été privé de son téléphone portable, l’adolescent, âgé de 16 ans, a tué ses parents et sa sœur le vendredi 17 mai, à Sao Paulo, la capitale économique du Brésil.

Mais ce n’est qu’en début de semaine que le jeune homme a appelé la police pour dire qu’il avait abattu trois membres de sa famille.

« La police a été appelée par l’adolescent lui-même, qui a avoué le crime », a expliqué le secrétariat à la sécurité de Sao Paulo dans un communiqué.

À LIRE AUSSI
Un homme poignarde sa sœur lors d’un live sur Instagram

« Il a révélé avoir utilisé l’arme de service de son père, un policier municipal de 57 ans, pour le tuer, ainsi que sa sœur de 16 ans et sa mère de 50 ans », précise la même source.

L’adolescent s’est senti « très frustré » après que ses parents lui ont confisqué son téléphone portable à la suite d’une dispute, a expliqué mercredi le commissaire chargé de l’enquête, Roberto Afonso, lors d’une interview à la chaîne de télévision locale TV Record.

Le récit horrible du triple meurtre

Le mineur, qui a été adopté, a décidé de prendre l’arme de son père, un policier municipal. Il lui a tiré une balle dans le dos, le tuant sur le coup. Il est ensuite monté à l’étage et a tiré une balle dans le visage de sa sœur. L’adolescent a ensuite attendu plusieurs heures le retour de sa mère, qu’il a tuée avec la même arme.

À LIRE AUSSI
Un cambrioleur algérien condamné à 13 ans pour le viol d’une étudiante

Selon les enquêteurs, l’adolescent est resté dans la maison familiale avec les trois corps pendant trois jours. Pendant cette période, il s’est rendu à la salle de sport et a fait des achats dans une boulangerie.

Il a déclaré à la police qu’il avait même poignardé, le lendemain du triple meurtre,  le corps de sa mère « sous le coup de la colère ». Selon le commissaire, l’adolescent a eu une « attitude froide » lorsqu’il a rapporté les faits.

L’adolescent a été placé dans une institution pour mineurs, la majorité pénale étant fixée à 18 ans au Brésil. En raison de son âge, il ne peut pas être accusé de crimes, mais il va répondre aux « infractions » d’homicide et féminicide, port illégal d’arme à feu et atteinte à l’intégrité d’un cadavre.

Avec agences

À LIRE AUSSI

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

LES + LUS

Derniers Commentaires