dimanche, 23 juin 2024
DiasporadzSociétéUn cambrioleur algérien condamné à 13 ans pour le viol d'une étudiante

Un cambrioleur algérien condamné à 13 ans pour le viol d’une étudiante

Un cambrioleur algérien de 28 ans, sous OQTF, a été condamné à 13 ans de prison, mardi 21 mai, pour le viol d’une étudiante de 19 ans à Maisons-Alfort (Val-de-Marne).

Un cambrioleur algérien de 28 ans sous OQTF a été condamné à 13 ans de prison pour le viol d’une étudiante âgée de 19 ans à l’époque des faits, rapporte dans un compte-rendu d’audience le Figaro.

Les faits se sont déroulés en août 2022, dans l’appartement de la jeune fille en rez-de-chaussée d’un immeuble au cœur d’un quartier résidentiel de Maisons-Alfort (Val-de-Marne).

À LIRE AUSSI
France : un Algérien arrêté avec 10 000 paquets de cigarettes dans le coffre de son véhicule

Accompagné de son équipier, le sans-papier algérien était venu pour un cambriolage. Se rendant compte de la présence de la jeune femme, son acolyte a pris la fuit. Lui en revanche a décidé de rester dans l’appartement pour commettre plusieurs viols sur la jeune femme sous la menace d’une arme.

Le calvaire de l’étudiante a duré près de deux heures. « Il m’a dit qu’il allait me poignarder », a-t-elle raconté face aux cinq magistrats de la cour criminelle du Val-de-Marne :  

«J’ai très vite compris ce qui allait se passer. Je me suis dit que c’était plus prudent d’être calme plutôt que de tenter de m’échapper», a expliqué la jeune femme.

À LIRE AUSSI
France (Pas-de-Calais) : le gendarme accusé d’avoir tué par balle un jeune Gitan acquitté

Une psychologue a affirmé à la barre que la victime « préférait se faire violer que se faire tuer, c’est la manière dont elle a ressenti les choses », évoquant un « vécu de mort imminente ».

Lors de son procès, l’auteur des faits s’est excusé en langue arabe, assisté par un interprète, tout en indiquant ne pas être « dans [son] état normal ».

L’accusé est arrivé en France clandestinement en 2020 pour rejoindre son frère aussi en situation irrégulière. Condamné pour divers vols commis dans la région parisienne, il était visé par deux OQTF en mars et décembre 2021.

À LIRE AUSSI
France : un sans-papiers algérien condamné pour contrebande d’alcool

Le second cambrioleur, qui avait pris la fuite, avait été arrêté peu après les faits et condamné en octobre 2023 pour « vol par effraction en réunion » à 18 mois d’emprisonnement et à une interdiction du territoire français pendant 10 ans, selon Le Figaro.

Synthèse Samira B. B.

À LIRE AUSSI

1 COMMENTAIRE

  1. Pourquoi dépenser l’argent des contribuables à faire des procès et accepter ces sans papiers! Des individus comme ça doivent être renvoyé et faire une bonne sélection des gens qui émigrent pas des voleurs violeur.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

LES + LUS

Derniers Commentaires