vendredi, 21 juin 2024
DiasporadzPolitiqueDémocratie dans le monde : les électeurs sont sceptiques (sondage)

Démocratie dans le monde : les électeurs sont sceptiques (sondage)

Les électeurs de nombreux pays dans le monde souffrent d’une crise de confiance dans leur démocratie et leurs institutions, montre une enquête réalisée par un organisme de surveillance de la gouvernance, rapporte Reuters.

Alors que de nombreux électeurs se rendront aux urne en 2024 aux États-Unis, en Inde, en Grande-Bretagne et dans l’Union européenne, le rapport publié ce jeudi 11 avril par l’Institut international de la démocratie et de l’assistance électorale (IDEA) offre un sombre aperçu de la santé perçue de nombreuses démocraties.

Les résultats montrent que dans 11 des 19 pays interrogés, dont les États-Unis et l’Inde, moins de la moitié des électeurs pensaient que les élections les plus récentes étaient libres et équitables.

Au Danemark, seuls les électeurs pensaient que les tribunaux donnaient « toujours » ou « souvent » accès à la justice, tandis que dans 8 pays sur 19, davantage de personnes avaient une opinion favorable d’un « dirigeant fort qui n’a pas à se soucier du parlement ou des élections » que d’opinions défavorables.

« Scepticisme » des électeurs

«Les démocraties doivent répondre au scepticisme de leur population, à la fois en améliorant la gouvernance et en luttant contre la culture croissante de désinformation qui a favorisé de fausses accusations contre des élections crédibles», a déclaré le secrétaire général d’International IDEA, Kevin Casas-Zamora, dans un communiqué.

L’élection présidentielle de cette année aux États-Unis verra probablement le démocrate sortant Joe Biden affronter à nouveau l’ex-président Donald Trump, qui a faussement affirmé une fraude électorale généralisée lorsqu’il a perdu la présidence en 2020.

L’enquête a montré que seulement 47% des personnes interrogées aux États-Unis se sont déclarées convaincues que le pays disposait de processus électoraux crédibles.

Les élections au Parlement européen qui auront lieu en juin pourraient apporter d’importants gains à l’extrême droite et avoir un impact politique allant du soutien à l’Ukraine dans sa guerre contre l’invasion de la Russie aux mesures visant à lutter contre le changement climatique.

En février, le Parlement a condamné ce qu’il a qualifié de tentatives russes visant à saper la démocratie européenne.

L’enquête, menée entre juillet 2023 et janvier 2024, a interrogé environ 1 500 personnes dans chacun des 19 pays, dont le Brésil, le Chili, la Colombie, la Gambie, l’Irak, l’Italie, le Liban, la Lituanie, le Pakistan, la Roumanie, le Sénégal, la Sierra Leone, la Corée du Sud et Tanzanie.

Reuters

À LIRE AUSSI

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

LES + LUS

Derniers Commentaires