lundi, 24 juin 2024
DiasporadzInternationalLe Moyen-Orient en alerte : Lufthansa suspend ses vols avec Téhéran

Le Moyen-Orient en alerte : Lufthansa suspend ses vols avec Téhéran

La compagnie aérienne allemande Lufthansa a annoncé mercredi 10 avril avoir suspendu ses vols vers Téhéran en raison de « la situation au Moyen-Orient » qui est en alerte, rapporte l’agence Reuters.

«Nous surveillons en permanence la situation au Moyen-Orient et sommes en contact étroit avec les autorités», a déclaré à Reuters un porte-parole de Lufthansa qui a indiqué avoir suspendu ses vols à destination et en provenance de Téhéran du 6 au 11 avril.

« La sécurité de nos invités et des membres d’équipage est la priorité absolue de Lufthansa », a ajouté la même source.

Lufthansa et sa filiale Austrian Airlines sont les deux seules compagnies aériennes occidentales à exploiter des vols internationaux vers Téhéran, qui est principalement desservie par des compagnies aériennes turques et du Moyen-Orient.

À LIRE AUSSI
Syrie : frappes aériennes israéliennes sur le consulat d’Iran (vidéo)

Austrian Airlines, qui appartient à Lufthansa et propose un service direct Vienne-Téhéran six fois par semaine, devait toujours opérer son vol vers Téhéran ce jeudi, selon son site Internet et FlightRadar24.

Il n’y a eu aucune nouvelle dans l’immédiat de la part des autres compagnies aériennes internationales qui desservent Téhéran.

Une agence de presse iranienne met le Moyen-Orient en alerte

Tout aurait commencé avec le tweet d’une agence de presse iranienne affirmant que tout l’espace aérien au-dessus de Téhéran avait été fermé pour des exercices militaires, rapporte Reuters.

À LIRE AUSSI
L’Iran promet de riposter aux frappes israéliennes sur son consulat à Damas en Syrie

L’agence aurait ensuite retiré ce tweet qui a attisé les tensions au Moyen-orient et nié avoir publié de telles informations.

Les pays de la région et les États-Unis sont en état d’alerte et se préparent à une éventuelle attaque iranienne depuis le 1er avril, lorsque des avions militaires israéliens ont bombardé l’ambassade iranienne en Syrie.

Le guide suprême iranien, l’ayatollah Ali Khamenei, a déclaré qu’Israël «doit être puni et il le sera» pour la frappe de Damas qui a tué sept membres du Corps des Gardiens de la révolution iraniens.

À LIRE AUSSI

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

LES + LUS

Derniers Commentaires