vendredi, 14 juin 2024
DiasporadzPolitiqueRCD : les Femmes progressistes tiennent leur 2e congrès à Zéralda

RCD : les Femmes progressistes tiennent leur 2e congrès à Zéralda

  • Les Femmes progressistes du RCD ont tenu leur 2e congrès à Zéralda.
  • Les Femmes progressistes du RCD ont rappelé leur de ce congrès leur « détermination » à ne pas céder aux «obstacles» et à «provoquer le changement» car la «cause est juste».

Les Femmes progressistes du Rassemblement pour la culture et la démocratie (RCD) ont tenu leur 2e congrès hier vendredi 10 mai à la Mutuelle des Matériaux de Construction de Zéralda, à Alger.

Les travaux du congrès des Femmes progressistes du RCD se sont ouverts aux environs de 9h du matin par l’écoute de l’hymne national. Les congressistes ont ensuite observé une minute de silence à la mémoire de tous les martyrs des libertés et de la démocratie en Algérie.

Juste après, la présidente de la commission de préparation du congrès, Maître Nora Ouali, a ouvert pris la parole pour mettre l’accent dans son intervention sur l’intérêt à échanger les expériences et surtout à « agir ».

«Nous sommes réunies ici non seulement pour discuter et débattre mais surtout pour agir et faire avancer notre lutte vers l’égalité et la justice pour toutes les femmes», a déclaré Me Ouali.

À LIRE AUSSI
Alger : un père écope de 15 ans pour avoir tué sa fille pendant son sommeil

«Dans un monde où les inégalités persistent malgré les progrès réalisés, il est crucial que nous restions unies et déterminées à défendre nos droits», a-t-elle martelé.

La militante du RCD a souligné à plusieurs reprise la «détermination» de son organisation et de ses camarades de lutte à ne pas céder aux «obstacles» et à «provoquer le changement» car la «cause est juste».

«Nous sommes confrontées à de nombreux défis depuis les lois discriminatoires jusqu’aux stéréotypes de genre enracinés dans nos sociétés mais nous ne reculerons pas devant ces obstacles. Au contraire, nous affronterons avec courage et détermination car nous savons que notre cause est juste et que nous avons le pouvoir de provoquer le changement», a déclaré Me Ouali.

Pour la militante du RCD, ce congrès est «une opportunité (…) pour échanger les idées et les expériences et pour élaborer les stratégies efficaces» pour faire avancer la cause des femmes et «pour un avenir égalitaire et juste pour toutes».

À LIRE AUSSI
Atmane Mazouz (RCD) : « Toutes les conditions sont réunies pour la fraude » à la présidentielle

«L’effet de courants et de forces obscurantistes»

Le président du RCD, Atmane Mazouz, qui prendra la parole juste après, a souligné l’engagement de son parti à «promouvoir l’égalité des femmes», à honorer cet héritage et à poursuivre ce «combat avec passion et détermination».

Atmane Mazouz a rappelé le rôle de la femme dans le mouvement nationale pour l’indépendance et son engagement dans le combat démocratique.

«Beaucoup reste à faire pour les droits des femmes» car «elles sont appelées à relever avec courage et détermination les défis de l’émancipation et du développement», a-t-il.

Par ailleurs, il ne manquera pas de fustiger «la vision restrictive des libertés» qui «est de plus en plus dominante sous l’effet de courants et de forces obscurantistes».

À LIRE AUSSI
Le tiktoker algérien Zako appelle au meurtre et à la violence contre les femmes

Pour le président du RCD, «ces régressions qui se multiplient et s’intensifient sont aussi celles d’un pouvoir qui instrumentalise des courants rétrogrades et hostiles à l’émancipation des femmes dans la société».

A noter qu’il s’agit du deuxième congrès des Femmes progressistes du Rassemblement pour la culture et la démocratie (RCD), une instance du parti « dédiée aux femmes », tout comme le Congrès des Jeunes progressistes du RCD.

Samira B. B.

À LIRE AUSSI

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

LES + LUS

Derniers Commentaires