vendredi, 21 juin 2024
DiasporadzPolitiqueRamadan : la France renforce la sécurité près des lieux de culte musulman

Ramadan : la France renforce la sécurité près des lieux de culte musulman

Le ministre français de l’Intérieur Gérald Darmanin a demandé aux préfets de renforcer la sécurité autour de « tous les lieux de culte musulman » en France durant le ramadan.

Dans une note envoyée mercredi 6 mars et consultée par l’AFP, Gérald Darmanin réclame « une présence renforcée des forces de sécurité aux heures d’arrivée et de départ des fidèles lors des rassemblements et offices », avec un accent sur « les lieux et édifices les plus sensibles et emblématiques ».

Il a également appelé à porter une attention particulière aux célébrations de la nuit du destin, autour du 5 avril, et de la fête de l’Aïd el-Fitr, qui marquera la fin du ramadan, le 9 ou 10 avril.

À LIRE AUSSI
Terrorisme : un suprémaciste blanc qui avait fauché une famille musulmane au Canada condamné

A noter que les actes islamophobes en Europe sont en nette progression, si l’on se réfère aux statistiques fournies par le Collectif contre l’islamophobie en Europe (CCIE). Pour l’année 2023, le Collectif a recueilli « 828 signalements de faits islamophobes », lit-on dans le Rapport annuel.

Ce qui représente une augmentation de 57% par rapport à l’année 2022 où l’on a comptabilisé 527 signalements. Ces chiffres concernent exclusivement les signalements de faits qui ont été effectivement établis comme relevant de l’islamophobie par le service juridique du CCIE.

« Niveau élevé de la menace terroriste »

Par ailleurs, le ministre de l’Intérieur a rappelé « le niveau élevé de la menace terroriste qui continue de peser sur notre pays, ainsi que la persistance des tensions au plan international en particulier dans le cadre du conflit israélo-palestinien (qui) exigent le maintien d’une extrême vigilance, notamment vis-à-vis des manifestations et des lieux à caractère religieux ».

À LIRE AUSSI
Ghaleb Bencheikh, réélu président de la Fondation de l’Islam de France : le mandat de la «survie»

Après cinq mois de guerre et à quelques jours du ramadan, des médiateurs égyptiens, américains et qataris tentent depuis mardi, au Caire, de parvenir à une trêve dans la bande de Gaza.

Le conflit israélo-palestinien constitue un sujet particulièrement sensible en France, qui compte la plus importante communauté juive d’Europe (quelque 500 000 personnes) et quelque six millions de personnes de confession ou de tradition musulmane.

Et depuis 2015, une vague d’attentats jihadistes a fait plus de 260 morts en France.

S. A./AFP

À LIRE AUSSI

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

LES + LUS

Derniers Commentaires