vendredi, 14 juin 2024
DiasporadzSportsPourquoi Kayla Nemour représente-t-elle l’Algérie et pas la France qui l’a formée

Pourquoi Kayla Nemour représente-t-elle l’Algérie et pas la France qui l’a formée

Le samedi 24 février, la Franco-Algérienne Kayla Nemour a offert à l’Algérie  sa première médaille d’or de l’histoire de la Coupe du monde de la gymnastique, alors qu’elle est formée en France.

Kayla Nemour a toujours honoré la France jusqu’en 2022, avant de représenter les couleurs de l’Algérie, le pays de son père.

Pourquoi cette gymnaste a-t-elle changé de nationalité sportive alors que la France plaçait en elle ses espoirs ?

Née le 30 décembre 2006 à Saint-Benoît-la-Forêt (Indre-et-Loire), Kayla Nemour est sacrée championne de France espoir du concours général individuel de gymnastique artistique en juin 2019 à Saint-Brieuc.

Pensionnaire du club d’AvoineBeaumont Gymnastique, dans l’Indre-et-Loire, elle est sacrée championne de France des barres asymétriques en 2021 à Mouilleron-le-Captif.

Kayla Nemour est opérée cette année-là des deux genoux suite à un problème de la croissance de l’os et du cartilage.

Un différend avec la Fédération française de gymnastique

Un différend sur son état de santé surgit alors entre son club d’Avoine (Indre-et-Loire) et la Fédération française de gymnastique (FFG).

Alors que le médecin de son club l’autorise à reprendre son activité, après des mois de rééducation, la Fédération française s’y oppose.

« Il y a eu un problème à un moment parce que cette gymnaste était blessée, que sa blessure est grave et qu’il y avait besoin d’en contrôler l’évolution », a justifié le président de la Fédération française James Blateau.

À lire aussi
Réintégration dans la nationalité française : les Algériens en tête

C’est fin mai 2023 que Kayla Nemour est enfin autorisée à changer de nationalité sportive, après une forte mobilisation de sa famille, de son club et de quelques gymnastes.

C’est ainsi qu’elle participe sous la bannière de l’Algérie aux Championnats d’Afrique à Pretoria, et décroche la médaillée d’or du concours général individuel et la médaillée de bronze par équipes, se qualifiant ainsi pour les Championnats du monde 2023 et pour les Jeux Olympiques de 2024 à Paris.

Le samedi 24 février, Kaylia Nemour remporte carrément la médaille d’or au concours des barres asymétriques de l’étape de Cottbus (Allemagne), comptant pour la Coupe du monde 2024 de gymnastique.

« La qualification était particulièrement bien réussie. L’une de ses meilleures prestations, un cran au-dessus des Mondiaux ou des championnats d’Afrique. Elle a pris en maturité et elle a grandi, ce qui rend le mouvement encore plus joli et plus agréable à regarder », s’est réjoui son entraîneur Marc Chirilcenco auprès de la Nouvelle République.

Une note de regret du côté de la Fédération

Les dernières déclarations du président de la Fédération française laissent apparaitre une note de regret, après la consécration de Kayla Nemour.

« Puisqu’elle s’est toujours entraînée en France et qu’elle a toujours vécu ici, j’aurais préféré qu’elle soit avec nous en équipe de France, mais ce n’est pas le cas », a déclaré le président de la Fédération française James Blateau, interrogé par l’AFP quelques jours avant les Mondiaux.

Et de se justifier : «Nous, en tout cas, on est droit dans nos bottes. C’est-à-dire que quelqu’un dont le corps est en danger, on a considéré qu’il fallait faire ça. Ce n’est pas contre la jeune fille, ni contre le club ou contre je ne sais quoi, c’est pour sa santé. »

Synthèse Samira B. B.

À LIRE AUSSI

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

LES + LUS

Derniers Commentaires