vendredi, 14 juin 2024
DiasporadzSportsOuganda - Algérie (1-2) : les Fennecs s'insurgent à Kampala

Ouganda – Algérie (1-2) : les Fennecs s’insurgent à Kampala

Les Fennecs d’Algérie sont revenus hier du Nelson Mandela National Stadium de Kampala avec une victoire ô combien précieuse face aux Grues de l’Ouganda, en réussissant à inverser la tendance après une première mi-temps catastrophique.

Les Verts, apathiques et totalement absents, ont offert une piètre prestation lors de la première moitié de la rencontre, malgré l’adversaire ougandais qui était loin d’être redoutable.

Dans ce match capital, ponctué de rebondissements et d’un scénario rocambolesque, les fervents supporters du maillot vert de la sélection algérienne ont enfin retrouvé le sourire.

La première mi-temps a été marquée par une série d’erreurs et de maladresses de la part de l’équipe algérienne. Sans inspiration ni cohésion, les Fennecs ont multiplié les passes imprécises et les pertes de balle.

À LIRE AUSSI
Karim Benzema rend visite aux Verts au CTN de Sidi Moussa

C’est l’Ouganda qui a ouvert le score à la 10e minute grâce à une superbe frappe du pied gauche de Travis Mutyaba, suite à une erreur défensive du capitaine Aissa Mandi. Malgré une possession du ballon en faveur des Algériens, leur domination est restée stérile et sans danger.

Les hommes de Paul Put ont failli corser le score à deux reprises, si ce n’est la vigilance du portier Mandrea. La seule véritable occasion algérienne a été une tentative de Benrahma sur un contre, repoussée par le poteau gauche du gardien ougandais Ismail Watenga dans les dernières minutes de la mi-temps, terminant ainsi avec un avantage de 1 à 0 en faveur des Grues.

Au retour des vestiaires, les Fennecs, piqués dans leur orgueil, ont présenté un tout autre visage. Dès l’entame de la seconde période, ils ont surpris plus d’un. A la 46mn, sur une attaque fulgurante, Aouar a redonné espoir à l’Algérie en reprenant, sans trembler, une frappe contrée de Benrahma pour inscrire le but égalisateur.

Les Verts, métamorphosés, ont affiché plus de verve, une présence accrue dans les duels et une ambition offensive prononcée, retrouvant ainsi l’équilibre et la cohésion entre les trois compartiments. Les Guerriers du désert ont ainsi cueilli à froid les Grues ougandaises.

À LIRE AUSSI
La Guinée surprend l’Algérie (2-1) : la désillusion !

Le tournant du match est venu sur un contre-éclair orchestré par l’inarrêtable Lutin Amoura. Suite à un corner pour l’Ouganda, Amoura, sur une transition rapide, a traversé tout le terrain comme une fusée, déjouant toute la défense adverse et servant Benrahma sur un plateau. Ce dernier n’a pas manqué l’occasion de crucifier le gardien Ismail Watenga, donnant ainsi l’avantage à l’Algérie à la 58e minute.

Après ce but, le sélectionneur Petkovic a procédé à des changements tactiques pour préserver le score. Avec une bonne organisation sur le terrain et une solidarité entre les joueurs, l’infatigable Bennacer montrant la voie, Aouar retrouvant son jeu et Amoura confirmant qu’il est un véritable poison pour les coéquipiers du défenseur Semakula, les Fennecs ont bien géré leur avantage jusqu’au coup de sifflet final.

Cette victoire inespérée face à l’Ouganda à Kampala permet aux Fennecs d’Algérie de se retrouver dans une position plus confortable pour la qualification au Mondial 2026. Non seulement elle leur a permis de garder leur statut de leader avec 9 points et une meilleure différence de buts devant le Mozambique, tombeur des Guinéens, mais elle est d’autant plus salvatrice qu’elle évite une crise certaine qui aurait pu enfoncer encore davantage la sélection algérienne, les instances footballistiques et le football national déjà malades, dans un gouffre noir.

Néanmoins, malgré cette performance encourageante, Petkovic et ses joueurs sont conscients du travail qu’il leur reste à accomplir pour retrouver le niveau de jeu qui faisait jadis leur force. En attendant, cette victoire redonne espoir et confiance à notre équipe nationale pour préparer les prochaines échéances avec sérénité.

Les Fennecs peuvent désormais envisager l’avenir avec plus d’enthousiasme, espérant bâtir sur cette victoire pour retrouver leur meilleur niveau et dominer à nouveau leurs adversaires.

Hamid Banoune

À LIRE AUSSI

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

LES + LUS

Derniers Commentaires