vendredi, 14 juin 2024
DiasporadzActualitéMigrants subsahariens : Alger convoque l'ambassadeur du Niger

Migrants subsahariens : Alger convoque l’ambassadeur du Niger

L’ambassadeur de la République du Niger à Alger, Aminou Malam Manzo, a été convoqué, jeudi 5 avril, au siège du ministère des Affaires étrangères (MAE) où il a été reçu par la Directrice générale Afrique, Mme Selma Malika Haddadi, a indiqué samedi 6 avril un communiqué du MAE.

Cette rencontre « a porté essentiellement sur la coopération entre les deux pays en matière de rapatriement des ressortissants nigériens séjournant de manière irrégulière sur le territoire algérien », précise la même source.

L’opération de rapatriement des ressortissants nigériens « a fait l’objet de la part des autorités nigériennes de certains jugements que la partie algérienne estime sans fondements », indique la même source.

À LIRE AUSSI
Le président du Botswana menace l’Allemagne de lui envoyer 20 000 éléphants

« Il a été rappelé à l’ambassadeur de la République du Niger l’existence d’un cadre bilatéral dédié à cette problématique. De même, il lui a été indiqué que ce cadre doit demeurer le lieu privilégié de discussion et de traitement de toutes les données et de tous les développements liés à cette problématique », note le communiqué.

Par la même occasion, « il a été réitéré à l’attention de l’ambassadeur de la République du Niger le ferme attachement de l’Algérie aux règles essentielles de bon voisinage et sa volonté de poursuivre la coordination avec le Niger sur cette question concernant les flux migratoires et sur toute autre question, dans le respect mutuel et sur la base des valeurs de coopération, de confiance et de solidarité », conclut le communiqué.

L’ambassadeur d’Algérie convoqué le mercredi

La convocation de l’ambassadeur du Niger à Alger, intervient après celle de l’ambassadeur d’Algérie convoqué le mercredi 3 avril par le ministère des Affaires étrangères nigérien qui entendait protester contre les opérations de refoulement des migrants subsahariens en situation irrégulière en Algérie.

À LIRE AUSSI
Ghana : un prêtre de 63 ans épouse une fille de 12 ans

« De vastes opérations de rafles policières sont régulièrement menées dans certains quartiers de la ville de Tamanrasset, dans le Sud algérien, où vivent des ressortissants des pays subsahariens dont de nombreux Nigériens », indiquait le gouvernement nigérien.

Il cite des témoins rapportant qu’au cours de ces opérations « de nombreux domiciles » de migrants, « notamment nigériens », ont « été saccagés par des éléments de la police algérienne qui saisissent tous les objets de valeur qu’ils trouvent sur les lieux ».

Le gouvernement des autorités militaires nigériennes entendait protester contre le « caractère violent » de ces rapatriements qui « porte atteinte à l’intégrité physique et des biens de ressortissants nigériens ».

Le ministère des Affaires étrangères nigérien exige au diplomate algérien Mehdi Benkedda d’« intercéder » auprès de son pays pour que les refoulements s’opèrent « dans le respect de la dignité, de l’intégrité physique et morale » des migrants.

Synthèse S. B. B.

À LIRE AUSSI

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

LES + LUS

Derniers Commentaires