vendredi, 12 juillet 2024
DiasporadzSportsL'Espagne impériale, l'Italie à l'arraché (Euro 2024) : débuts contrastés dans le groupe de la mort

L’Espagne impériale, l’Italie à l’arraché (Euro 2024) : débuts contrastés dans le groupe de la mort

L’Euro 2024 a débuté de manière spectaculaire pour le groupe B, souvent qualifié de « groupe de la mort ». Deux rencontres capitales ont eu lieu ce samedi : l’Espagne a surclassé la Croatie 3-0, tandis que l’Italie a arraché une victoire difficile 2-1 contre l’Albanie.

Ces résultats placent l’Espagne en tête du groupe, suivie de près par l’Italie, à égalité de points mais avec une différence de buts inférieure.

À l’Olympiastadion de Berlin, El Matador espagnol a fait forte impression en s’imposant nettement 3-0 face à la Croatie. Les hommes de Luis de la Fuente ont montré une maîtrise totale du jeu dès le coup d’envoi.

Le capitaine Alvaro Morata a ouvert le score à la 29e minute, concluant une passe précise de Fabian Ruiz par une frappe placée qui a trompé le gardien Livakovic. À peine trois minutes plus tard, Fabian Ruiz a doublé la mise avec un but superbe, éliminant Luka Modric et Mateo Kovacic avant de marquer d’un tir du gauche imparable.

Les Vatreni ne sont pas au bout de leurs peines malgré leur possession du ballon. Juste avant la pause, la défense croate a été prise de court après un corner joué rapidement. Le prodige Yamine Lamal, le plus jeune joueur de l’histoire de la compétition, a servi magistralement Dani Carvajal d’un centre millimétré. Carvajal, surgissant derrière les défenseurs, a poussé le ballon dans le but avec autorité, portant le score à 3-0 à la 45ᵉ+2 minute, infligeant ainsi à l’équipe du damier la loi de la furia roja.

À LIRE AUSSI
L’Allemagne et l’Ecosse ouvrent le bal de l’Euro 2024

En seconde période, l’Espagne a géré le match avec assurance, bien que la Croatie ait eu quelques occasions nettes de scorer. L’inefficacité et la malchance leur ont fait défaut, comme en témoigne le penalty raté de Petkovic.

Cependant, la victoire a été ternie par la blessure d’Alvaro Morata, contraint de quitter le terrain prématurément. De plus, le milieu de terrain Rodri a également dû sortir, ce qui pourrait poser des problèmes pour la Roja dans les prochains matchs.

De son côté, l’Italie a dû se battre pour s’imposer 2-1 face à une Albanie combative à Dortmund. Le match a débuté de manière chaotique pour la Nazionale, avec un but de Bajrami dès la 23e seconde, profitant d’une mauvaise touche de Dimarco pour tromper Donnarumma.

Malgré ce début difficile, les Italiens ont rapidement réagi. À la 11e minute, Bastoni a égalisé de la tête sur un corner. Cinq minutes plus tard, Barella a permis à l’Italie de prendre l’avantage avec une frappe puissante après une belle construction collective.

À LIRE AUSSI
Allemagne 5 – Ecosse 1 (Euro 2024) : une démonstration de force des Allemands à l’Allianz Arena

Mais en dépit de leur domination (70 % de possession et 17 tirs), les Italiens n’ont pas réussi à se mettre à l’abri. En fin de match, l’Albanie a failli créer la surprise avec une frappe de Manaj déviée par Donnarumma à la 90e minute. Les Azzurri ont néanmoins tenu bon pour sécuriser les trois points.

Avec ces résultats, l’Espagne prend la tête du groupe B grâce à une différence de buts supérieure (+3), suivie de l’Italie (+1). La Croatie, avec cette lourde défaite, et l’Albanie ferment la marche.

Les prochains matchs s’annoncent décisifs pour la suite de la compétition. L’Espagne affrontera l’Albanie, tandis que l’Italie et la Croatie se rencontreront dans un match crucial pour la qualification. L’Espagne devra composer sans Morata et peut-être sans Rodri, tandis que l’Italie cherchera à confirmer sa forme contre des adversaires plus coriaces.

Ces premiers matchs du groupe B ont déjà donné le ton d’une compétition intense et imprévisible. L’Espagne a affirmé ses ambitions avec une victoire éclatante, tandis que la Squadra Azzurra a montré sa capacité à surmonter les obstacles. Les prochaines rencontres seront capitales pour déterminer les hiérarchies définitives de ce groupe, dit de la mort.

Hamid Banoune

À LIRE AUSSI

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

LES + LUS

Derniers Commentaires