lundi, 24 juin 2024
DiasporadzSportsIl a battu Borussia Dortmund en finale de Ligue des champions : Une 15e couronne pour le Real Madrid

Il a battu Borussia Dortmund en finale de Ligue des champions : Une 15e couronne pour le Real Madrid

Le Real Madrid a une fois de plus marqué l’histoire de la Ligue des champions en triomphant face au Borussia Dortmund dans l’enceinte mythique de Wembley, un lieu emblématique qui est devenu le sanctuaire du grand art du ballon rond dans le pays de Shakespeare.

Grâce à cette victoire éclatante sur le Borussia Dortmund, le Real Madrid décroche sa « quinta decima », la 15e couronne, confirmant ainsi son statut de géant incontesté de la Ligue des champions.

Portés par Carvajal, le héros du jour, et les performances exceptionnelles de leurs attaquants brésiliens, Rodrygo et Vinicius, les Madrilènes ont su faire la différence dans ce match crucial.

Les deux jeunes prodiges, auteurs chacun de cinq buts lors de cette campagne européenne, ont une nouvelle fois brillé sous les projecteurs. Leur vitesse, leur créativité et leur sang-froid devant le but ont été déterminants pour percer la défense de Dortmund.

À LIRE AUSSI
Algérie : Karim Benzema en visite à Béjaïa

Sans oublier le désormais retraité Toni Kroos, dont la précision de ses centres a été décisive, ainsi que le géant gardien belge Thibaut Courtois, qui a été une véritable muraille devant les incessantes attaques allemandes.

Don Carlo Ancelotti, le maître tacticien italien, a démontré une fois de plus qu’il est le roi de la C1. Avec ce cinquième titre en Ligue des champions, le Mister consolide incontestablement sa position de l’entraîneur le plus titré de l’histoire de la compétition. Son expérience et sa maîtrise tactique ont été des éléments clés pour emmener ses joueurs vers le sacre final.

Les Jaunes et Noirs du Borussia Dortmund n’ont pas démérité, puisqu’ils ont tenu tête aux Madrilènes. Ils ont créé les meilleures occasions nettes de marquer, mais l’inefficacité leur a fait défaut. Ni la tête de Karim Adeyemi à la 22e et à la 28e minute, ni le tir croisé de Füllkrug repoussé par le poteau gauche de Thibaut Courtois n’ont trouvé le chemin des filets.

Ils n’ont surtout pas pu profiter de la fébrilité défensive du Real Madrid. L’imperturbable Courtois a annihilé toutes les tentatives des camarades de Mats Hummels. C’est ainsi que s’est terminée la première mi-temps.

À LIRE AUSSI
Cyril Hanouna critique Kylian Mbappé et défend son « ami » Nasser Al-Khelaïfi

Après la pause, le virevoltant Vinicius a tenté de tromper la vigilance des Jaunes et Noirs dès l’entame de la deuxième partie, mais sans succès. Le rythme du match est monté d’un cran et la bataille tactique a fait rage.

Malgré la multitude d’occasions pour ouvrir le score, c’est finalement l’expérience de la Casa Blanca et son réalisme qui ont fait la différence. À la 74e minute, Dani Carvajal, d’une tête imparable bien servi par Toni Kroos sur un corner, n’a laissé aucune chance au gardien Gregor Kobel, ouvrant le score dans un moment très sensible.

Dix minutes plus tard, à la 84e minute, Vinicius enfonce le clou après avoir été servi sur un plateau par Jude Bellingham, profitant d’une balle perdue du malheureux Maatsen, mettant ainsi un terme à tout espoir des Allemands de revenir au score. Dans les ultimes minutes du temps réglementaire, Füllkrug a cru réduire l’écart, mais la VAR a annulé son but, confirmant ainsi la victoire madrilène.

L’aventure des Jaunes et Noirs s’achève sur une note amère. Pourtant, leur parcours jusqu’à cette finale restera dans les mémoires. Peu de monde les attendait à ce niveau en début de saison. Leur progression a été marquée par des exploits successifs, notamment contre le PSV Eindhoven en huitièmes de finale, l’Atlético de Madrid en quarts et le PSG en demi-finales. Les coéquipiers de Marco Reus peuvent être fiers de leur performance, même si la dernière marche, face à un Real Madrid impérial, s’est avérée infranchissable.

Le triomphe des Los Blancos à Wembley est bien plus qu’une simple victoire. Il s’agit d’une nouvelle page glorieuse écrite par une équipe qui ne cesse de repousser les limites de l’excellence. Avec ce 15e titre, le Real Madrid renforce son hégémonie sur le football européen et donne une leçon de persévérance et de détermination. Les célébrations se poursuivront sans doute longtemps à Madrid, où les supporters saluent leurs héros, fiers de cette énième conquête continentale.

Cette finale restera gravée dans les annales de la Ligue des champions. Elle a offert un spectacle exceptionnel aux passionnés de football du monde entier, témoignant de la grandeur et de la beauté de ce sport. Le Real Madrid, fidèle à sa légende, a une fois de plus montré qu’il était fait d’un métal unique, celui des champions éternels.

Hamid Banoune

À LIRE AUSSI

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

LES + LUS

Derniers Commentaires