samedi, 20 juillet 2024
DiasporadzSportsAllemagne 5 - Ecosse 1 (Euro 2024) : une démonstration de force des Allemands à l'Allianz Arena

Allemagne 5 – Ecosse 1 (Euro 2024) : une démonstration de force des Allemands à l’Allianz Arena

L’Allemagne a débuté de la meilleure des manières son Euro 2024 en remportant une large victoire contre l’Ecosse (5-1) lors du match d’ouverture ce vendredi soir.

Sous les encouragements d’un public en verve, la Mannschaft a dominé la rencontre de bout en bout, adressant ainsi un message clair à ses adversaires à venir.

Ce grand événement a été marqué par une cérémonie d’ouverture émouvante rendant hommage au Kaiser Franz Beckenbauer, légende du football allemand décédé le 7 janvier de cette année.

L’atmosphère à l’Allianz Arena était vibrante, avec une magnifique représentation incluant un tifo multicolore déployé dans tout le stade ainsi que les drapeaux des pays participants, entre autres. Dès le coup d’envoi, les hommes de Nagelsmann ont imposé leur rythme et pris les commandes du jeu.

Les jeunes talents allemands ont brillé par leur vivacité et leur aisance technique dès les premières minutes. Florian Wirtz, bien servi par Kimmich, a ouvert le score à la 10e minute. Peu après, Jamal Musiala a impressionné en marquant d’une frappe puissante après un superbe contrôle orienté, portant le score à 2-0 à la 19e minute.

À LIRE AUSSI
Appelé en équipe de France : Rayan Cherki abandonnera-t-il les Verts ?

Les Écossais, complètement dépassés, ont rapidement été réduits à dix après un tacle dangereux de Ryan Porteous sur le capitaine allemand Ilkay Gündogan juste avant la mi-temps. Kai Havertz a transformé le penalty qui a suivi (45e+1), plaçant l’Allemagne dans une position confortable.

La seconde période a confirmé la domination allemande. Sous la maîtrise tactique impressionnante de Julian Nagelsmann, les coéquipiers du capitaine Robertson ont été étouffés dans leur zone, subissant une pression constante sans répit.

Les changements opérés par les Allemands ont porté leurs fruits, notamment avec Niclas Füllkrug qui a marqué le quatrième but à la 70e minute d’un tir flashé à 110km/h.

Emre Can a ensuite scellé le score en inscrivant le cinquième but dans le temps additionnel (90e+3), confirmant ainsi l’effondrement du bloc écossais malgré le soutien de ses 25 000 supporters présents pour l’occasion. Seul bémol de la soirée pour la Nationalmannschaft, un but contre son camp d’Antonio Rüdiger (87e), qui a permis à l’Écosse de sauver l’honneur.

À LIRE AUSSI
Après Kaylia Nemour, le cas du gymnaste Adam Cogat qui quitte la France pour l’Algérie

Le retour de Toni Kroos en sélection après trois ans d’absence a été d’un apport considérable. Il a été le maître à jouer au sein de cette équipe allemande, dictant le jeu avec une précision chirurgicale dans ses passes et une vision clairvoyante du terrain. Le contre-pressing de l’Allemagne a efficacement empêché l’Écosse de développer son jeu, tandis que le gardien écossais Angus Gunn a réussi plusieurs arrêts décisifs qui ont empêché un score encore plus lourd pour son équipe.

Cette victoire retentissante place l’Allemagne dans une position idéale pour la suite de la compétition. La Mannschaft, combinant jeunes prodiges comme Wirtz et Musiala avec des joueurs expérimentés tels que Kroos et Neuer, a démontré qu’elle était prête à se battre pour le titre. La performance de ce premier match est un avertissement pour les autres prétendants au titre européen.

Les supporters allemands peuvent rêver d’un nouveau sacre européen, qui leur échappe depuis 1996. Si l’équipe continue sur cette lancée, elle pourrait bien écrire un nouveau chapitre glorieux de son histoire footballistique. En attendant, l’Allemagne savoure ce premier succès face à l’Ecosse et se prépare pour les prochains défis de cet Euro 2024. Quant à Steve Clarke, il doit vite revoir sa copie et remobiliser sa troupe s’il veut emmener La Tartan Army à bon port.

Hamid Banoune

À LIRE AUSSI

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

LES + LUS

Derniers Commentaires