vendredi, 14 juin 2024
DiasporadzVoyage-TourismeLes stations thermales de Guelma : une destination de prédilection en hiver

Les stations thermales de Guelma : une destination de prédilection en hiver

Chaque hiver à Guelma, les stations thermales de la région deviennent une destination de prédilection pour des milliers de visiteurs à la recherche d’un traitement naturel à l’eau chaude ou, simplement, désireux de s’émerveiller en contemplant le chef-d’œuvre artistique représenté par la majestueuse cascade de calcaire de Hammam Debagh.

A chaque saison d’hiver, la région résonne de cette stance immortelle du poète de la Révolution, Moufdi Zakaria, puisée de sa merveille éternelle «L’Iliade algérienne» : Et Guelma, heureuse de ses bains diffusant le nectar de ses rêves, la vapeur répand ses senteurs et se plaint des douleurs de ses chimères…

A chaque saison d’hiver, les régions de Guelma abritant les stations thermales, celles de Hammam Debagh, Hammam Ouled Ali (Héliopolis), Hammam N’bails, Ain Larbi et Bouhachana, se parent de leurs plus beaux atours pour accueillir comme il se doit et à bras ouverts les visiteurs venant de l’intérieur et de l’extérieur du pays.

Malgré la présence d’un grand nombre de sources et de stations thermales dans la wilaya de Guelma, ce sont les thermes de Hammam Debagh et leur célèbre cascade figée, taillée dans le calcaire (à 25 km à l’ouest du chef-lieu de wilaya), et Hammam Ouled Ali (au nord de Guelma) qui se taillent la part du lion en matière de demande.

La raison tient à la disponibilité de complexes touristiques de qualité, de stations équipées et de structures d’accueil modernes, pourvues de toutes les commodités et offrant toutes les conditions de confort, de détente et de soins. Les rues, les jardins et les espaces publics de Hammam Debagh et de Hammam Ouled Ali sont bondés tout au long de l’hiver, notamment durant les week-ends.

Les centaines de voitures et de bus de transport de voyageurs, munis de plaques d’immatriculation des quatre coins du pays, renseignent sur l’attrait provoqué par les thermes de Guelma, objets d’un véritable rush de familles, d’écoliers, de lycéens et d’étudiants universitaires n’ayant qu’un objectif : profiter de la vue et se laisser envelopper par cette sensation de chaleur naturelle produite par l’eau jaillissant des entrailles de la terre.

À LIRE AUSSI
L’expansion urbaine menace le site archéologique de Sigus à Oum El Bouaghi

Selon les chiffres fournis par la directrice de wilaya du tourisme et de l’artisanat, Mme Nadjla Bechinia, le nombre de visiteurs sur le site touristique de la cascade de Hammam Debagh a atteint, au cours de l’année écoulée (2023), plus de 450 000 visiteurs de l’intérieur et de l’extérieur du pays, parmi lesquels plus de 79 000 se sont rendus sur le site en période hivernale, rien que pour admirer cette curiosité de la nature.

S’agissant des visiteurs étrangers, le nombre de touristes a dépassé les 3 600 sur le site de la cascade, des touristes issus de 125 pays à travers le monde.

La même responsable a également indiqué que le nombre de visiteurs dans les stations thermales de la wilaya a dépassé, au cours du seul mois de janvier 2024, les 27 000 personnes dont un nombre important d’étrangers, soulignant que l’année écoulée 2023 a vu l’accueil, dans les stations thermales, de plus de 211 000 touristes de l’intérieur et de l’extérieur du pays, venus y passer plus d’une journée.

Renforcement du nombre de structures d’accueil

La directrice du tourisme et de l’artisanat, indiquant, par ailleurs, qu’il était prévu une augmentation du nombre de structures d’accueil, a fait savoir que trois (3) nouveaux établissements hôteliers spécialisés dans le thermalisme, totalisant 382 lits, allaient s’ajouter à la capacité actuelle d’hébergement estimée à 1 711 lits répartis dans plusieurs stations publiques et privées, y compris au complexe de Hammam Debagh qui compte, à lui-seul, 625 lits répartis sur 170 chambres et 112 bungalows.

Il convient également d’ajouter à cette capacité d’accueil la formule de l’hébergement chez l’habitant qui commence à apparaître, selon Mme Bechinia.

La même responsable a également fait savoir que la wilaya de Guelma compte 13 sources d’eau chaude réparties dans les communes de Hammam Debagh, Héliopolis, Ain Larbi, Hammam N’bails et Bouhachana, avant de préciser que le débit de chacune varie entre 6 et 25 litres par seconde.

La composition chimique de ces eaux et leur teneur en sels minéraux (eaux bicarbonatées, sulfatées, sulfurées, chlorurées et oligo-métalliques) sont indiquées, selon les spécialistes, pour le traitement de plusieurs maladies, notamment les affections cutanées, respiratoires et le rhumatisme.

Des bienfaits qui prédestinent la région à devenir un «pôle du tourisme thermal», renforçant, par-là même, la position de l’Algérie en tant que destination touristique mondiale.

Des visiteurs, rencontrés par l’APS dans la zone touristique de Hammam Debagh ont exprimé leur satisfaction quant aux conditions d’accueil, que ce soit dans les structures hôtelières ou dans le reste des lieux qu’ils visitent, qu’il s’agisse de places publiques, d’espaces commerciaux, ou d’espaces forestiers et naturels à proximité des thermes.

Mme Aïcha, venue d’une wilaya du centre du pays avec son époux et ses quatre enfants, a indiqué avoir «exaucé (son) rêve de visiter la région de Hammam Debagh dont (elle) avait entendu parler». «Ma famille et moi-même avons toujours été fascinés par la légende singulière du site de la fameuse cascade, lui valant le nom de Hammam Meskhoutine (bain des damnés)», raconte cette dame sans quitter des yeux la cascade pétrifiée de calcaire, riche en couleurs, de 8 m de haut et de 500 m de large.

Mohamed-Salah, originaire du sud du pays, a souligné pour sa part que Hammam Ouled Ali est son «lieu de prédilection» à chaque fois qu’il visite la wilaya de Guelma. Il confie, dans la foulée, qu’en plus des innombrables bienfaits et de l’indicible plaisir que lui procure «la chaleureuse étreinte de l’eau chaude», le spectacle de ce village, isolé au milieu d’une nature vierge, lui apporte «une paix de l’âme et une sérénité que l’on ne ressent nulle part ailleurs».

À LIRE AUSSI

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

LES + LUS

Derniers Commentaires