dimanche, 23 juin 2024
DiasporadzInternationalHistorique : l'Irlande, la Norvège et l'Espagne actent la reconnaissance d’un Etat de Palestine

Historique : l’Irlande, la Norvège et l’Espagne actent la reconnaissance d’un Etat de Palestine

  • L’Irlande annonce ce mercredi 22 mai sa reconnaissance officielle de l’Etat de Palestine, alors que l’Espagne et la Norvège le feront le 28 mai prochain.
  • Le gouvernement norvégien a annoncé qu’il reconnaîtrait la Palestine avec les frontières de 1967.

En pleine guerre meurtrière dans la bande de Gaza, des pays européens, à l’instar de l’Irlande, la Norvège et l’Espagne, annoncent leur reconnaissance d’un Etat de Palestine, décision fustigée d’avance par Israël.

L’Irlande a emboité le pas à la Norvège et l’Espagne en annonçant sa reconnaissance de l’Etat de Palestine, ce matin, lors d’une conférence de presse.

«Aujourd’hui, l’Irlande, la Norvège et l’Espagne déclarent que nous reconnaissons l’Etat de Palestine. Chacun d’entre nous va maintenant prendre les mesures nationales nécessaires pour mettre en œuvre cette décision», a déclaré ce mercredi 22 mai le Premier ministre irlandais Simon Harris.

Et de préciser : «Je suis convaincu que d’autres pays se joindront à nous pour franchir cette étape importante dans les semaines à venir.»

L’Espagne s’apprête à reconnaître officiellement l’État de Palestine et la décision sera prise lors de la réunion ordinaire hebdomadaire du Conseil des ministres, le 28 mai, a annoncé ce mercredi 22 mai le Premier ministre espagnol Pedro Sanchez.

Dans son discours, ce matin, devant l’Assemblée générale du Parlement espagnol, Sanchez a déclaré : «Le moment est venu de passer des paroles aux actes. Ce n’est pas la fin, mais le début» et a annoncé qu’ils allaient décider de reconnaître l’État de Palestine.

À LIRE AUSSI
CPI : mandats d’arrêt contre Netanyahu, son ministre de la Défense et des dirigeants du Hamas

«Il n’y a qu’une seule solution, une solution à deux États dans laquelle Israël et la Palestine sont reconnus sur un pied d’égalité», a tranché le Premier ministre espagnol Sanchez.

Le gouvernement norvégien a annoncé, de son côté, qu’il reconnaîtrait la Palestine le 28 mai avec les frontières de 1967, conformément au droit international et aux résolutions du Conseil de sécurité des Nations unies.

«Le gouvernement norvégien a décidé de reconnaître la Palestine en tant qu’État», a déclaré ce matin le Premier ministre norvégien, Jonas Gahr Store, lors d’une conférence de presse conjointe avec le ministre des affaires étrangères, Espen Barth Eide.

Israël rappelle ses ambassadeurs en Irlande et en Norvège

Le ministère israélien des Affaires étrangères a annoncé ce mercredi le rappel «pour consultations» de ses ambassadeurs en Irlande et en Norvège après la décision de la Norvège et de l’Irlande de reconnaître un Etat de Palestine.

«Aujourd’hui, j’envoie un message clair à l’Irlande et à la Norvège : Israël ne restera pas silencieux sur cette question», a menacé le ministre israélien des Affaires étrangères, Israël Katz, cité dans un communiqué de ses services.

Le ministère israélien des Affaires étrangères a déjà publié mardi soir un message vidéo à l’adresse de Dublin sur le réseau social X pour l’avertir que «reconnaître un Etat palestinien risque de vous transformer en pion dans les mains de l’Iran» et du Hamas.

À LIRE AUSSI
ONU : vote massif pour l’adhésion de la Palestine

Pour rappel, il y a près de deux semaines, le 10 mai dernier, l’Assemblée générale des Nations unies a soutenu par un vote massif l’adhésion de l’Etat de Palestine à l’ONU avec le statut de membre à part entière.

L’AG de l’ONU a reconnu la Palestine comme éligible au statut de membre à part entière et renvoyé la demande, présentée au nom du groupe arabe, au Conseil de sécurité de l’ONU pour qu’il « réexamine » la question de l’adhésion « favorablement ».

En tout, 143 Etats ont reconnu l’Etat de la Palestine. En 2024, la Barbade, la Jamaïque, la Trinité-et-Tobago puis les Bahamas deviennent les 140e, 141e, 142e et 143e Etats à reconnaitre l’Etat de la Palestine sur les 193 Etats membres de l’ONU.

Samira B. B./Agences

À LIRE AUSSI

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

LES + LUS

Derniers Commentaires