samedi, 20 juillet 2024
DiasporadzSportsEuro 2024 : l’Espagne et la France en demi-finales

Euro 2024 : l’Espagne et la France en demi-finales

Les quarts de finale de l’Euro 2024 de ce vendredi 5 juillet ont offert deux matchs mémorables, propulsant la France et l’Espagne en demi-finales après des victoires acharnées respectivement contre le Portugal et l’Allemagne.

Si l’Espagne a eu le dernier mot malgré la domination allemande, c’est aux tirs au but que l’équipe de France a pu arracher sa place aux demi-finales de cet euro 2024. Compte-rendu.

La Roja force son destin

À la Stuttgart Arena, le premier véritable affrontement des quarts de finale, digne d’une finale, a eu lieu. L’Espagne a écarté l’Allemagne sur son chemin en quarts de finale, s’imposant 2-1 après une longue et épuisante prolongation. Grâce à des buts de Dani Olmo et Mikel Merino, la Furia Roja est venue à bout du pays hôte devant un public de Stuttgart sous le choc.

Dès les premières minutes, l’intensité du match était évidente. L’Espagne a acculé la défense allemande avec Nico Williams et Alvaro Morata sans succès, tandis que les duels physiques ont rapidement pris le dessus, contraignant Pedri à quitter le terrain prématurément sur blessure, remplacé par Dani Olmo. Lamine Yamal, de son côté, a failli surprendre Manuel Neuer avec un coup franc astucieux, mais ce dernier s’est illustré par deux arrêts décisifs, préservant ainsi ses cages inviolées. Les deux équipes se sont quittées sur un score de 0-0 à la pause.

Au retour des vestiaires, l’Espagne a intensifié ses attaques. Le jeune prodige Lamine Yamal, véritable artiste, a régalé le public à chaque touche de son pied gauche magique. Intenable sur son aile droite, il a servi Dani Olmo, qui a ouvert le score à la 52e minute. La Mannschaft a tenté de revenir dans le match et, après une multitude d’occasions ratées, a réussi à égaliser à la 89e minute. Le jeune Florian Wirtz, fraîchement entré en jeu, a trompé la vigilance du gardien Unai Simon, poussant ainsi le match en prolongation.

Malgré une domination allemande en prolongation, c’est l’Espagne qui a eu le dernier mot. À la 119e minute, sur un centre parfait de Dani Olmo, Mikel Merino a placé une tête imparable, scellant la victoire espagnole.

Le match a été marqué par des décisions arbitrales controversées, notamment un penalty non accordé à l’Allemagne pour une main de Cucurella. Malgré ces moments de tension, la Roja a démontré une résilience impressionnante face à une Allemagne déterminée.

La France jusqu’au bout de la nuit

De l’autre côté, un grand quart de finale très attendu au Volksparkstadion à Hambourg a vu la France remporter une victoire intense contre le Portugal aux tirs au but (5-3) après un match nul et vierge à l’issue des prolongations.

Cette rencontre était particulièrement significative pour Kylian Mbappé, et Cristiano Ronaldo, deux capitaines dont les carrières se croisent de manière presque mythique. Mbappé, portant un masque suite à une blessure, n’a pas encore montré son vrai visage dans cet Euro.

De son côté, Ronaldo, en proie au doute, a vu son étoile commencer à pâlir, surtout après son penalty raté contre la Slovénie. Mbappé, qui a longtemps admiré Ronaldo, s’est mué en attaquant impitoyable, prêt à marcher sur les traces de la légende CR7 à Madrid, précipitant ainsi la retraite internationale de son idole.

Le match a été marqué par une intensité et une tension palpables tout au long des 120 minutes de jeu. Malgré une domination portugaise en possession de balle en première période, la France, très solide défensivement, a su se montrer dangereuse, notamment grâce à une tentative de Théo Hernandez à la 19e minute. Les Portugais, avec Rafael Leão et Fernandes en tête, ont mis les Bleus en difficulté en seconde mi-temps, mais le gardien français Mike Maignan a été héroïque, véritable muraille infranchissable, annihilant toutes les tentatives dangereuses.

La France a également eu ses moments forts, avec Randal Kolo Muani et Eduardo Camavinga proches d’ouvrir le score. Finalement, la décision s’est faite aux tirs au but, où Théo Hernandez s’est présenté en dernier tireur, a marqué avec sang-froid, scellant ainsi le sort de la Seleção et propulsant la France en demi-finale où elle affrontera l’Espagne.

Une demi-finale explosive en vue

La demi-finale de cet Euro 2024 entre le Coq Français et le Matador Espagnol promet un duel titanesque entre deux grandes nations du football européen, chacune incarnant des styles de jeu distincts.

Sous la direction de Didier Deschamps, la France compte sur sa solidité défensive, avec William Saliba en véritable patron de l’arrière-garde, tandis que Kylian Mbappé, encore en quête de son meilleur niveau, est attendu pour son réveil en attaque.

L’Espagne de Luis de la Fuente se distingue par son jeu fluide et offensif, porté par des jeunes talents tels que Lamine Yamal et Dani Olmo. La Roja a impressionné par sa capacité à dominer la possession et à étouffer ses adversaires avec un pressing haut. Cependant, elle devra composer avec des absences notables, notamment celles de Pedri, Carvajal et Robin Le Normand, ce qui pourrait influencer sa dynamique de jeu.

Cette rencontre représente un choc de styles : la rigueur tactique française pourrait être mise à l’épreuve par la créativité et la vivacité espagnoles. Les supporters attendent avec impatience de voir si la France pourra contenir l’attaque espagnole ou si l’Espagne parviendra à percer la défense française.

Hamid Banoune

À LIRE AUSSI

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

LES + LUS

Derniers Commentaires