lundi, 15 juillet 2024
DiasporadzSportsEuro 2024 : la France et le Portugal s'imposent au bout du suspense

Euro 2024 : la France et le Portugal s’imposent au bout du suspense

Deux rencontres décisives des huitièmes de finale de l’Euro 2024 ont eu lieu ce lundi 1er juillet, mettant en scène des duels tendus et tactiques : France – Belgique et Portugal – Slovénie.

L’équipe de France a évité une élimination embarrassante en battant la Belgique 1-0, tandis que le Portugal a triomphé de la Slovénie après une séance de tirs au but haletante. Ces deux victoires permettent aux Bleus et à la Seleção de se retrouver en quarts de finale pour une confrontation très attendue.

Une victoire de la France à l’arraché dans un match fermé

La rencontre entre la France et la Belgique, disputée à Düsseldorf, a été marquée par une crispation tactique et une prudence défensive omniprésente. Les Bleus ont su dominer la possession du ballon, mais ont souvent été confrontés à une défense belge bien organisée. Les actions offensives françaises, bien que nombreuses (20 tirs), ont cruellement manqué de précision, avec seulement deux frappes cadrées.

Face aux Diables Rouges, rarement dangereux mais toujours menaçants, le gardien français Mike Maignan a brillé par ses interventions déterminantes. Il a réalisé trois arrêts décisifs, notamment sur un coup franc de Kevin de Bruyne et une frappe de Romelu Lukaku, permettant à la France de maintenir un score vierge et de rester dans le match.

L’entrée de Randal Kolo Muani à la 80e minute, à la place de Marcus Thuram, a été déterminante. Unique remplaçant à entrer en jeu, il a apporté l’étincelle tant attendue. À la 85e minute, sa frappe en pivot, déviée par le défenseur belge Jan Vertonghen, a permis à la France d’ouvrir le score. Ce but, inscrit contre son camp, a été suffisant pour offrir la victoire aux Bleus, malgré un manque d’efficacité offensive criant.

La solidité défensive de la France a été remarquable, notamment grâce à la charnière William Saliba-Dayot Upamecano et au repositionnement efficace de Jules Koundé en arrière-droit. Cette performance collective en défense à compenser les faiblesses offensives, permettant aux Bleus de se qualifier pour les quarts de finale.

Le Portugal au bout du suspense jusqu’aux tirs au but

Au Deutsche Bank Park à Francfort, le Portugal, armé de ses joueurs talentueux, a confirmé son statut de favori face à une vaillante équipe de Slovénie, décrochant la victoire à l’issue d’une séance de tirs au but haletante (0-0, 3-0 tab). 

Dès le coup d’envoi, les Portugais exercent une pression intense sur leurs adversaires, avec Cristiano Ronaldo en chef de file de l’attaque. Malgré plusieurs opportunités, le quintuple Ballon d’Or n’a pas réussi à concrétiser les centres et services reçus en buts.

La première mi-temps s’est achevée sur un score vierge, malgré une occasion en or pour la Seleção, lorsque João Palhinha a vu sa frappe s’écraser sur le poteau slovène.

Au retour des vestiaires, la Slovénie a failli créer la surprise avec une action dangereuse de Benjamin Šeško, dont la frappe a finalement été annulée pour hors-jeu. Le portier portugais Diogo Costa s’est ensuite illustré en réalisant un arrêt décisif sur une nouvelle tentative de Šeško à la 60e minute, préservant ainsi l’égalité au score.

Le tournant du match est survenu lors des prolongations, avec un penalty capital obtenu par l’entrant Diogo Jota, fauché dans la surface. Cristiano Ronaldo, semble boudé par les dieux du football, a vu sa frappe repoussée par un Jan Oblak imperturbable, prolongeant ainsi le suspense jusqu’aux tirs au but. Lors de cette épuisante séance, Diogo Costa, touché par la grâce, a brillé de mille feux en arrêtant les trois premiers tirs slovènes, tandis que Cristiano Ronaldo, Bruno Fernandes et Bernardo Silva ont transformé leurs tentatives, offrant au Portugal une qualification méritée.

Vers un duel passionnant en quarts de finale

Avec ces victoires, la France et le Portugal se retrouvent en quarts de finale pour une confrontation au parfum de revanche, rappelant la finale de l’Euro 2016. Les Bleus devront améliorer leur efficacité devant le but, tandis que le Portugal espère que Cristiano Ronaldo retrouve le chemin des filets.

En somme, ces deux rencontres des huitièmes de finale ont démontré la résilience et la capacité des deux équipes à trouver des solutions dans des moments cruciaux. Le pragmatisme de Didier Deschamps et la détermination du Portugal leur offrent une opportunité de poursuivre leur parcours dans cet Euro 2024, avec un duel prometteur à venir en quarts de finale.

Hamid Banoune

À LIRE AUSSI

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

LES + LUS

Derniers Commentaires