vendredi, 14 juin 2024
DiasporadzPolitiqueDu nouveau dans l’affaire Cherif Mellal

Du nouveau dans l’affaire Cherif Mellal

L’ex-président de la JSK Cherif Mellal a mis fin à sa grève de la faim et sera auditionné aujourd’hui jeudi 2 mai par le juge d’instruction du pôle pénal économique et financier près le tribunal de Sidi Mhamed, a rapporté l’avocate Fetta Sadat.

«Cherif Mellal a suspendu sa grève de la faim enclenchée en date du 14 avril 2024» et «le juge d’instruction du pôle pénal économique et financier près le tribunal de Sidi Mhamed a programmé son audition pour demain le 02/05/2024» (aujourd’hui, ndlr), écrit Fetta Sadat sur les réseaux sociaux.

Cherif Mellal doit répondre des accusations de «violation des lois relatives aux mouvements de capitaux à l’international et de blanchiment d’argent».

L’ex-président de la JSK a entamé une grève de la faim depuis 15 jours pour protester contre son maintien en détention provisoire depuis plus de 15 mois. Mais son état de santé a commencé à se détériorer suscitant l’inquiétude de sa famille.

À LIRE AUSSI
En détention provisoire depuis 15 mois : l’état de santé de Cherif Mellal inquiète sa famille

« La situation de Cherif Mellal est profondément préoccupante », a écrit la famille de l’ex-président de la JSK dans une déclaration publiée sur les réseaux sociaux le 29 avril, en précisant que « son état de santé est en danger » alors que la détention provisoire risque d’être prolongée.

« Cherif Mellal, à travers sa grève de la faim, proteste vigoureusement contre son maintien en détention provisoire depuis plus de 15 mois », a écrit sa famille qui craignait que son mandat de dépôt qui devait « prendre fin le 19/05/2024 » soit encore renouvelé.

À LIRE AUSSI
JSK : résiliation à l’amiable du contrat Azzedine Aït Djoudi

Pour rappel, l’ex-président de la JSK était poursuivi dans deux affaires, l’une politique, en relation avec ses liens supposés avec le Mouvement pour l’indépendance de la Kabylie (MAK), et l’autre financière, en raison de soupçons de malversation qui pèseraient sur lui.

Mis en détention provisoire en janvier 2023, Cherif Mellal a été blanchi début janvier 2024 des accusations d’appartenance au MAK mais il est maintenu en mandat de dépôt pour l’accusation de «violation des lois relatives aux mouvements de capitaux à l’international et de blanchiment d’argent».

Synthèse S. B. B.

À LIRE AUSSI

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

LES + LUS

Derniers Commentaires