vendredi, 14 juin 2024
DiasporadzCultureHasna El Bacharia, « la Rockeuse du Désert », est décédée

Hasna El Bacharia, « la Rockeuse du Désert », est décédée

La chanteuse algérienne Hasna El Bacharia, célèbre interprète du diwane surnommée « la Rockeuse du Désert », est décédée mercredi 1er mai à Béchar à l’âge de 74 ans, a appris l’APS auprès de la direction locale de la Culture et des Arts.

Native de Béchar en 1950, Hasna El Bacharia la « Rockeuse du désert » est considérée comme une des grandes voix féminines de sa génération, en s’imposant comme la seule femme jouant du guembri, instrument réservé traditionnellement aux maâlim (maîtres) du genre.

Avec un parcours riche de plus de trois décennies, Hasna El Bacharia s’est  faite connaitre à la fin des années 1990. 

Son album «El-Djazaîr djawhara» (L’Algérie est un joyau), édité en 2002, lui a valu un succès retentissant y compris en dehors des auditoires du Diwane.

À LIRE AUSSI
Hommage à Hasna Al Bacharia : « La Rockeuse du Désert » en projection à Alger et à Oran

Hasna El Bacharia s’est produite sur plusieurs scènes en Algérie et à l’étranger.

En 2017, l’artiste a été décorée de médaille de l’ordre du mérite national au rang de «Achir», décernée à des hommes de lettres, de l’art, des chercheurs et des académiciens.

Un film documentaire intitulé «La Rockeuse du désert» sur l’œuvre et le parcours de Hasna El Bacharia de la réalisatrice algéro-canadienne Sara Nacer, a été projeté en 2022 à Montréal (Canada).

C’est un «vibrant hommage à l’icône de la musique et chant Diwane au féminin, que j’ai suivie pendant 10 ans et dans lequel j’ai essayé de dépeindre une artiste dans sa vie, tant personnelle qu’artistique, est sans cesse jalonnée d’épreuves difficiles», a-t-elle précisé lors d’un entretien téléphonique avec l’APS en marge de son séjour en Algérie en mars dernier.

À LIRE AUSSI

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

LES + LUS

Derniers Commentaires