vendredi, 14 juin 2024
DiasporadzSportsAprès Kaylia Nemour, le cas du gymnaste Adam Cogat qui quitte la France pour l’Algérie

Après Kaylia Nemour, le cas du gymnaste Adam Cogat qui quitte la France pour l’Algérie

Le gymnaste franco-algérien Adam Cogat a décidé de suivre l’exemple de Kaylia Nemour, en abandonnant les couleurs de la France pour défendre celles de l’Algérie.

Adam Cogat, gymnaste franco-algérien, explique, dans un témoignage à Ouest-France, comment la championne du monde Kaylia Nemour lui a « ouvert les yeux » et l’a convaincu de changer de nationalité sportive et d’arborer les couleurs de l’Algérie, le 28 février dernier, alors qu’il a toujours représenté la France.

Après un bras de fer avec la Fédération française de gymnastique (FFG), l’Avoinaise Kaylia Nemour a obtenu en mai 2023 la nationalité sportive algérienne, celle de son père Jamel Nemour.

C’est ainsi qu’elle participe sous la bannière de l’Algérie aux Championnats d’Afrique à Pretoria, et décroche la médaillée d’or du concours général individuel et la médaillée de bronze par équipes, se qualifiant ainsi pour les Championnats du monde 2023 et pour les Jeux Olympiques de 2024 à Paris.

Le samedi 24 février dernier, Kaylia Nemour remporte carrément la médaille d’or au concours des barres asymétriques de l’étape de Cottbus (Allemagne), comptant pour la Coupe du monde 2024 de gymnastique.

Dans le cas d’Adam Cogat, il n’y a pas eu de différend avec la Fédération française de gymnastique (FFG).  « On a dis­cuté et ils ont res­pecté mon choix. Je les en re­mer­cie. Il y a peut-être eu des pro­blèmes, mais la FFG reste une très belle Fé­dé­ra­tion, avec de très bonnes per­sonnes », souligne le gymnaste de 20 ans.

À LIRE AUSSI
Pourquoi Kayla Nemour représente-t-elle l’Algérie et pas la France qui l’a formée

Adam Cogat : « Je n’ai jamais été appelé chez les séniors »

Le problème s’est posé avec sa non-convocation en équipe de France séniors alors qu’il a brillé en catégories jeunes : deux titres de champion de France U16 et U18 et trois médailles aux championnats méditerranéens juniors en 2019.

« Je pense avoir fait de mon mieux avec l’équipe de France, avec qui j’ai fait de nombreuses compétitions chez les juniors, mais je n’ai jamais été appelé chez les seniors », explique Adam Cogat.

« Je suis parti pour ça car avec l’Algérie je vais avoir beaucoup plus d’opportunités de concourir à l’international », regrette-t-il. « J’avais un peu l’impression de m’entraîner et de ne jamais avoir de concret derrière, d’opportunités de m’exprimer », explique Adam.

C’est ainsi que l’idée d’opter pour la nationalité sportive algérienne qui « a toujours été dans un coin de (sa) tête » a refait surface, aidé en cela par l’exemple de Kaylia Nemour qui a réussi à relancer sa carrière sportive.

« Kay­lia Nemour m’a ou­vert les yeux. Quand j’ai vu à quel point elle brillait à l’in­ter­na­tio­nal de­puis son chan­ge­ment de na­tio­na­lité spor­tive, son par­cours a été une source d’ins­pi­ra­tion », témoigne Adam Cogat qui précise qu’elle « a per­mis de faire naître un sen­ti­ment d’es­poir chez beau­coup de per­sonnes ».

À LIRE EGALEMENT
Réintégration dans la nationalité française : les Algériens en tête

« Il y a beaucoup de discriminations »

« Elle m’a dit que je n’au­rai aucun re­gret et que j’al­lais pou­voir m’ex­pri­mer comme je le sou­haite, dans le sens où mon tra­vail al­lait payer au bout d’un mo­ment », confie-t-il à Ouest France.

« De nos jours, il y a beau­coup de dis­cri­mi­na­tions pour plein de choses et j’ai­me­rais mon­trer que d’un côté ou de l’autre, on doit être unis, s’en­ri­chir en dé­cou­vrant de nou­velles cultures », estime le jeune Adam Cogat.

« En tant que Franco-Algérien, cette nou­velle tour­nure dans ma car­rière vient aussi créer mon iden­tité », promet-il.

L’accueil chaleureux qui lui a été fait en Algérie l’a convaincu qu’il a fait le bon choix et encouragé à aller de l’avant : « En termes de ré­sul­tats, je n’ai en­core rien chez les se­niors… Mais j’ai l’im­pres­sion que les Al­gé­riens prennent leurs ath­lètes comme si c’était des stars. »

Le Franco-Algérien ne regrette pas non plus sa non-participation aux Jeux Olympiques de Paris 2024, après le boycott par la Fédération algérienne des championnats d’Afrique tenus au Maroc du 30 avril au 7 mai.

« Je n’ai pas de re­gret car aller aux Jeux Olym­piques sans avoir fait une seule sor­tie in­ter­na­tio­nale chez les se­niors, ça au­rait été un ex­ploit », confie le jeune Adam qui dit cibler les Jeux Olympiques de 2028.

Samira B. B.

À LIRE AUSSI

1 COMMENTAIRE

  1. Comment voulez vous qu’ils se sentent completement francais comme tout le monde ,stigmatisé depuis plusieurs annees par les medias ,le racisme ne se cache plus ,il se revendique. Sans parler des problemes qui devraient pas éxister vu que le pays ewt celui des droits des hommes ,sur le papier car la realite est tout autre. Le FN est le 1er parti .Ce sont les enfants issus de l’immigration qui m’irrite car grandir en etant toujours le mal du pays est juste inhumain.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

LES + LUS

Derniers Commentaires