samedi, 13 juillet 2024
DiasporadzActualitéPlages : 14 morts par noyade depuis le 1er juin

Plages : 14 morts par noyade depuis le 1er juin

Quatorze personnes sont mortes par noyade, dont 11 cas sur les plages interdites à la baignade, depuis le 1er juin courant, a indiqué samedi un communiqué des services de la Protection civile, ajoutant que l’année 2023 a connu le décès par noyade de 214 personnes, dont 114 morts sur les plages autorisées à la baignade.

« Depuis le 1e juin 2024, les agents de surveillance ont effectué 1 302 interventions qui ont permis de sauver de la noyade 699 personnes et de prodiguer les premiers secours à 365 autres au niveau des centres de surveillance, alors qu’il a été enregistré le décès de 14 personnes, dont 11 sur les plages interdites à la baignade », lit-on dans le communiqué.

« Durant l’année 2023, les agents de surveillance ont effectué 74.896 interventions ayant permis de sauver de la noyade 48.915 personnes, tant dis que l’on déplore 214 morts, dont 114 morts par noyade sur les plages autorisées », rappelle-t-on de même source.

Quant à la baignade dans les points d’eau et les étangs, les services de la Protection civile estiment que ce phénomène « provoque toujours tant de pertes humaines au niveau national ».

À LIRE AUSSI
Enfants morts par noyade aux Sablettes : situer les responsabilités

La même source note qu’il a été enregistré « 75 cas de décès en 2023, des enfants pour la majorité, et ce, en dépit des campagnes de sensibilisation organisées avant et durant chaque période estivale ».

« Tandis que cette année, il a été enregistré 9 décès, dont 5 dans les bassins d’eau », précise la même source.

Selon les services de la Protection civile, « l’analyse des statistiques, au cours des 5 dernières années, a démontré que les causes principales de la noyade, demeurent toujours la baignade sur les plages interdites, ou en dehors des horaires de surveillance sur les plages gardées, ou en l’absence des agents de surveillance, ainsi que le non-respect des recommandations et des orientations préventives ».

Il a été en outre rappelé dans le communiqué, que la Direction générale de la protection civile (DGPC) a mis en place un dispositif opérationnel de surveillance des plages au niveau des plages autorisées à la baignade, en vue de veiller à la sécurité des estivants, du 1 juin au 30 septembre, de 09:00 à 19:00.

Selon la même source, pour l’année 2024, « sur un total de 613 plages, le long du littoral national, 455 plages autorisées à la baignade ont été recensées et sont surveillées, tandis que 175 plages sont interdites à la baignade pour plusieurs raisons, dont la pollution, en sus d’autres dangers qui menacent l’intégrité des estivants ».

À LIRE AUSSI

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

LES + LUS

Derniers Commentaires