vendredi, 14 juin 2024
DiasporadzInternationalMali : élimination d’Abou Houzeifa, dit Hugo, "un important chef terroriste de nationalité étrangère"

Mali : élimination d’Abou Houzeifa, dit Hugo, « un important chef terroriste de nationalité étrangère »

L’état-major général des armées du Mali a annoncé, lundi 29 avril, l’élimination d’Abou Houzeifa, dit Hugo, « un important chef terroriste de nationalité étrangère impliqué dans de nombreuses attaques ».

L’état-major général des armées du Mali a fait part de l’élimination, dimanche 28 avril, d’« un important chef terroriste de nationalité étrangère au cours d’une opération de grande envergure» dans la région d’Indelimane », en précisant que « l’identification et les indices recueillis confirment la mort de Abou Houzeifa dit Hugo un terroriste étranger de grande renommée ».

Le chef terroriste est l’« auteur de plusieurs exactions sur les populations civiles innocentes et des attaques contre les forces armées des pays de l’AES (Alliance des Etats du Sahel) et des forces étrangères », indique la même source.

À LIRE AUSSI
Mali : le gouvernement dissout encore une autre coordination

Selon l’armée malienne, la tête d’Abou Houzeifa « avait été mise à prix à 5 millions de dollars, soit trois milliards quatre cent millions de franc CFA par le département américain pour sa responsabilité dans la mort des forces spéciales américaines à Tongo Tongo, au Niger en octobre 2017 ».

La mort d’Abou Houzeifa avait été annoncée dans un premier temps dimanche par le secrétaire général du Mouvement pour le Salut de l’Azawad (MSA), Moussa Ag Acharatoumane.

« Les FAMAs viennent de neutraliser au cours d’une opération terrestre l’un des plus grands chefs de Daesh, le tristement célèbre Abou Houzeifa dit Hugo, ce jour dimanche 28 avril 2024, dans la zone d’Indelimane (Talataye, Gao) », a-t-il déclaré sur son compte X.

Selon Ouest-France, le responsable jihadiste marocain est arrivé au Mali en 2012, au sein du MUJAO (Mouvement pour l’unicité et le Jihadistes en Afrique de l’Ouest), devenu depuis l’EIS, menant des attaques au Mali et au Niger, dans la région dite des trois frontières.

En outre, le lundi 22 avril, l’état-major général des armées du Mali a indiqué avoir neutralisé Alkalifa Sawri, «un redoutable terroriste impliqué dans toutes les attaques» contre les forces de défense et de sécurité.

À LIRE AUSSI
Niger : 23 soldats tués dans une embuscade « terroriste »

« Ce redoutable criminel impliqué dans toutes les attaques contre les FAMAs, y compris des tirs d’obus et des braquages contre les civils le long de la route Tombouctou – Goundam était vivement recherché », a indiqué la même source, précisant que « ce terroriste a formellement été identifié avec un recueil de renseignements de grande valeur ».

Le Mali est confronté à une crise multidimensionnelle depuis 2012, traduite notamment par des attaques terroristes et des conflits communautaires. La présence de forces étrangères n’a pas aidé à améliorer la situation sécuritaire, ce qui a amené les autorités militaires au pouvoir depuis 2021 à demander le départ des troupes françaises et onusiennes et de se retirer de la force régionale G5 Sahel.

Synthèse S. B. B.

À LIRE AUSSI

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

LES + LUS

Derniers Commentaires