vendredi, 21 juin 2024
DiasporadzContributionLe tweet des Républicains est une négation des valeurs de la République

Le tweet des Républicains est une négation des valeurs de la République

Pour Brahim Oumansour, chercheur associé à l’IRIS, « le tweet des Républicains constitue une négation des valeurs de la République ». Contribution

Le tweet des Républicains constitue une négation des valeurs de la République. C’est tout le paradoxe d’un parti qui se qualifie de républicain alors qu’il publie des propos racistes et xénophobes envers non seulement les étrangers mais aussi une partie de la population française d’origine algérienne.

De tels propos, surtout repris et assumé par Eric Ciotti, président des Républicains, ne sont pas dignes d’un parti qui ambitionne à candidater pour la présidence de la France en 2027.

La demande algérienne est légitime est mérite d’être discutée d’État à État dans le cadre de la volonté de rapprochement et de réconciliation entre les deux pays.

À LIRE AUSSI
Benjamin Stora : «Des groupes de pression en France ne veulent pas d’une réconciliation mémorielle avec l’Algérie»

Les propos des Républicains visent donc à la fois à séduire l’électorat d’extrême droite mais aussi à empoisonner les relations franco-algériennes.

Ce Tweet traduit une double volonté. Premièrement, il s’inscrit dans le cadre de la campagne électorale européenne et la chasse aux voix de l’extrême droite dans laquelle le parti les Républicains s’est engagé depuis un moment.

L’objectif est de sortir de la crise issue de la défaite aux présidentielles passées avec un score très bas. Ce qui incite les dirigeants du parti à surfer sur les sujets propres au RN comme l’immigration.

À LIRE AUSSI
La classe politique condamne un tweet «infâme» et «raciste» des Républicains

Deuxièmement, il faut rappeler que la volonté de rapprochement et de réconciliation affichée par Paris et Alger fait grincer des dents certains cercles de l’extrême droite, nostalgiques de l’Algérie française. Ces cercles feront tout pour saborder le processus de réconciliation algéro-francaise.

Sur un plan international, il n’est pas non plus exclu que le conflit israélo-palestinien soit étranger à cette affaire, compte tenu des tensions actuelles en France entre pro-israéliens, dont font partie les figures des LR, et ceux qui manifestent leur soutien aux Palestiniens et condamnent les bombardements israéliens à Gaza.

D’autant que l’Algérie joue en ce moment un rôle diplomatique important au sein du Conseil de sécurité des Nations unies, en portant les revendications palestiniennes à l’ONU au côté de ce que fait l’Afrique du Sud sur le plan juridique.

Brahim Oumansour, chercheur associé à l’IRIS

À LIRE AUSSI

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

LES + LUS

Derniers Commentaires