dimanche, 23 juin 2024
DiasporadzPolitiqueLe Syndicat des journalistes tunisiens dénonce une « campagne raciste » contre le journaliste Khalifa Chouchan

Le Syndicat des journalistes tunisiens dénonce une « campagne raciste » contre le journaliste Khalifa Chouchan

Le Syndicat national des jouralistes tunisiens (SNJT) a dénoncé, jeudi 28 mars, une «campagne raciste» dont est victime le journaliste Khalifa Chouchan.

«Khalifa Chouchan, journaliste au journal Al-Shaab et commentateur de la radio « Diwan FM », a fait l’objet de campagne raciste et d’incitation à la haine en raison de ses récentes opinions et commentaires sur la situation générale dans le pays», lit-on dans le communiqué du Syndicat des journalistes tunisiens (SNJT).

La campagne raciste contre Khalifa Chouchan a porté sur «la couleur de sa peau, avec des expressions offensantes qui insultaient la dignité humaine et incluaient des propos haineux, des violences et des brimades», lit-on dans le communiqué.

À LIRE AUSSI
Eric Zemmour condamné encore pour injure raciste

Le Syndicat national des journalistes tunisiens exprime «sa solidarité absolue» avec Khalifa Chouchan et «met en garde contre les graves conséquences psychologiques et professionnelles» que pourraient induire ces campagnes racistes qui le prennent pour cible.

Le SNJT «condamne fermement» ces campagnes, qu’il qualifie de signe d’ «une société fermée, fanatique et populiste», et avertit quant aux conséquences sur «la sécurité physique» du journaliste Khalifa Chouchan.

À LIRE AUSSI
France : hausse de 32% des crimes et délits « à caractère raciste » en 2023

Le SNJT met l’accent sur l’importance de la «différence» et du débat pluraliste et contradictoire «afin de contribuer à la formation d’une opinion publique démocratique et non fanatique qui accepte la diversité, le pluralisme et la différence, que ce soit dans les médias traditionnels ou dans l’espace virtuel».

Samira B. B.

À LIRE AUSSI

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

LES + LUS

Derniers Commentaires