dimanche, 23 juin 2024
DiasporadzChroniqueLa tragédie de Sophonisbe

La tragédie de Sophonisbe

Dans les annales de l’histoire antique, résonne le nom de Sophonisbe, une mélodie empreinte de tragédie et de grandeur.

Fille illustre d’Hasdrubal Gisco, l’existence de Sophonisbe était tissée de fils d’or et de filigranes délicats, dans les replis ombragés de Carthage, berceau de sa lignée.

Son éducation, pareille à une rose éclose sous le doux murmure des vents marins, révéla sa grâce et sa sagacité. Sa beauté, comparable à l’aube rosée qui caresse les cimes des montagnes, éblouissait les âmes et ensorcelait les cœurs.

Mais le destin, impitoyable tisseur de fortunes, la lia à Syphax, roi des Massaesyles, dans une union forgée par les arcanes politiques et les alliances mouvantes. Ensemble, ils voguèrent sur les flots agités de la politique, se lançant dans les tourbillons de la guerre pour défendre les intérêts de Carthage contre l’impétuosité romaine.

À LIRE AUSSI
Réflexion sur mon éducation religieuse

Hélas, les étoiles, capricieuses dans leur danse céleste, tournèrent leurs regards vers d’autres horizons. La défaite s’abattit telle une sombre tempête sur les terres d’Afrique, emportant avec elle la gloire éphémère de Syphax et le prestige de Carthage.

Sophonisbe, comme une fleur fanée sous le souffle ardent du désespoir, se retrouva prisonnière des vicissitudes de la guerre, captive de l’implacable Massinissa qui lui fut jadis promise.

Dans l’ombre de la nuit, Massinissa, roi des Massyles et allié des Romains, tendit à Sophonisbe une coupe empoisonnée, mais chargée d’une cruelle dilection. Entre les larmes et les éclats de désespoir, elle prit la décision ultime, celle de s’offrir en sacrifice sur l’autel de la liberté et de l’honneur.

À LIRE AUSSI
Missak et Mélinée Manouchian, des étrangers au Panthéon

Dans un geste aussi sublime que tragique, elle préféra l’oubli éternel aux chaînes de la servitude, la mort à la honte d’un triomphe romain. Ainsi, dans un dernier soupir, Sophonisbe s’éleva au-dessus des contingences terrestres, laissant derrière elle l’éclat d’une étoile filante dans le firmament de l’histoire.

Omar Hamourit

À LIRE AUSSI

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

LES + LUS

Derniers Commentaires