vendredi, 14 juin 2024
DiasporadzPolitiqueLa cour d'appel confirme : Sarkozy coupable de financement illégal de campagne

La cour d’appel confirme : Sarkozy coupable de financement illégal de campagne

Nicolas Sarkozy a été reconnu coupable et condamné à un an de prison, dont la moitié avec sursis, qui peut être purgé par des moyens alternatifs comme le port d’un bracelet électronique sans aller en prison.

L’ancien président français Nicolas Sarkozy a été reconnu coupable hier 14 février par la cour d’appel de Paris de financement illégal de campagne suite à l’échec de sa candidature à la réélection de 2012, confirmant une décision antérieure d’un tribunal inférieur.

Nicolas Sarkozy a été condamné à un an de prison, dont la moitié avec sursis, qui peut être purgé par des moyens alternatifs comme le port d’un bracelet électronique sans aller en prison.

Nicolas Sarkozy avait été condamné à un an de prison en 2021 lorsqu’il avait été reconnu coupable pour la première fois, mais cette peine a été suspendue le temps qu’il lance son appel.

Sarkozy, qui a été président de 2007 à 2012, est resté une figure influente parmi les conservateurs et entretient des relations amicales avec le président Emmanuel Macron – malgré une série de procès et d’enquêtes liés à diverses questions juridiques entourant le financement de sa campagne.

Il a toujours nié les accusations selon lesquelles son parti Les Républicains, alors connu sous le nom d’UMP, aurait travaillé avec une société de relations publiques nommée Bygmalion pour cacher le véritable coût de sa campagne – marquée par des événements somptueux et inédits dans la politique française.

Lors d’une audience, Sarkozy a imputé la faute à certains membres de son équipe de campagne : « Je n’ai choisi aucun fournisseur, je n’ai signé aucun devis, aucune facture », a-t-il déclaré au tribunal.

La France impose des limites strictes aux dépenses de campagne. Les procureurs affirment que c’est l’entreprise qui a facturé l’UMP plutôt que la campagne. Ils affirment que Sarkozy a dépensé 42,8 millions d’euros pour sa campagne de 2012, soit presque le double du montant autorisé.

Reuters

À LIRE AUSSI

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

LES + LUS

Derniers Commentaires