vendredi, 14 juin 2024
DiasporadzActualitéGaza : le Canada, l'Australie et la Nouvelle-Zélande appellent à un cessez-le-feu immédiat

Gaza : le Canada, l’Australie et la Nouvelle-Zélande appellent à un cessez-le-feu immédiat

La situation humanitaire dans la bande de Gaza est catastrophique et le cessez-le-feu relève de l’une urgence humanitaire.

Les dirigeants du Canada, de l’Australie et de la Nouvelle-Zélande ont appelé jeudi 15 février à un cessez-le-feu humanitaire immédiat à Gaza, selon un communiqué conjoint publié en réponse aux informations sur l’opération militaire prévue par Israël à Rafah.

« Nous sommes gravement préoccupés par les indications selon lesquelles Israël prévoit une offensive terrestre sur Rafah. Une opération militaire sur Rafah serait catastrophique », indique le communiqué des Premiers ministres des trois pays.

« Un cessez-le-feu humanitaire immédiat est nécessaire de toute urgence. »

Israël poursuivra son offensive contre le Hamas à Rafah, le dernier refuge des Palestiniens déplacés dans le sud de Gaza, après avoir autorisé les civils à quitter la zone, a déclaré mercredi le Premier ministre Benjamin Netanyahu.

Le communiqué exhorte Israël à ne pas mener l’offensive, mais précise que tout cessez-le-feu ne saurait être « unilatéral » et exigerait du Hamas qu’il désarme et libère immédiatement tous les otages restants.

Les dirigeants ont également déclaré que la décision rendue en janvier par la Cour internationale de Justice dans une affaire de génocide intentée par l’Afrique du Sud obligeait Israël à protéger les civils et à fournir des services de base et une aide humanitaire essentielle.

« La protection des civils est primordiale et constitue une exigence du droit international humanitaire », indique le communiqué. « Les civils palestiniens ne peuvent pas payer le prix de la défaite du Hamas. »

Bilan tragique

Après les attaques du 7 octobre en Israël, l’escalade des hostilités qui dure dans la bande de Gaza est la plus meurtrière depuis 2006.

Au 12 février, le bilan faisait état d’au moins 1 200 morts dont 36 enfants et plus de 7 500 blessés en Israël. 138 personnes seraient encore retenues en otage.

Dans la bande de Gaza, 28 340 personnes, dont plus de 5 350 enfants et au moins 3 250 femmes, seraient décédées. Près de 66 984 personnes auraient été blessées dont 12 300 enfants. Plus de 17 000 enfants sont séparés de leurs parents. Des milliers d’autres sont portés disparus. Les femmes et les enfants représentent 70 % des victimes. Le bilan s’alourdit chaque jour de façon stupéfiante. La bande de Gaza est aujourd’hui l’endroit le plus dangereux au monde pour un enfant.

La Cisjordanie est également le théâtre de violences. Au moins 100 enfants auraient été tués et des centaines d’autres, obligés de fuir. 2023 aura été l’année la plus meurtrière jamais enregistrée pour les enfants de Cisjordanie.

Reuters et Unicef

À LIRE AUSSI

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

LES + LUS

Derniers Commentaires