vendredi, 14 juin 2024
DiasporadzCultureFestival "Urar Lkhalat" : la troupe "Tighri Idourar" d’Illilten décroche le 1er Prix

Festival « Urar Lkhalat » : la troupe « Tighri Idourar » d’Illilten décroche le 1er Prix

La troupe de chant traditionnel « Tighri Idourar » du village Ath Adella dans la commune d’Illilten, à l’extrême sud-est de Tizi-Ouzou, a remporté mercredi 6 mars le premier prix de la deuxième édition festival du chant populaire féminin « Urar Lkhalat ».

Le deuxième prix du Festival « Urar Lkhalat » a été décroché par la troupe « Tunaruz » du village Bouidel, dans la commune d’Iferhounene.

La troupe « Yessis n’Ath Argane » du village Ath Argane dans la commune Agouni Gueghrane a remporté le troisième prix de cette nouvelle édition organisée en hommage à la figure de la résistance populaire contre le colonialisme français, Lalla Fadhma n’Soumer.

La troupe arrivée en 4e position a décroché le prix spécial du jury qui l’a attribué pour récompenser « l’excellente performance de ce groupe de femmes qui a présenté un travail élaboré », selon les membres du jury.

Il s’agit de la chorale « Agraw n’Tlawin » du village Takoucht dans la commune de Bouzguene, lauréate du premier prix de la première édition et qui a réussi à impressionner le jury par ses interprétations.

À LIRE AUSSI
L’artiste chaouie Houria Aichi en concert à Lyon : le chant berbère à l’honneur

La directrice de la culture et des arts, Nabila Goumeziane, a salué la persévérance des femmes de cette troupe.

« C’est une troupe qui se maintient et qui fait dans l’excellence », a-t-elle dit, en soulignant que le prix spécial du jury pour cette édition porte le nom d’une des pionnières d’Urar lkhalat à la chaine II de la radio nationale, Lla Yamina.

10 troupes récompensées

Les troupes ayant décroché le 1er prix et le prix spécial du jury auront comme récompense l’enregistrement gratuit d’un chant avec réalisation d’un clip, a indiqué la même responsable.

A noter que ce concours a récompensé 10 troupes. Les 5e, 6e et 7e prix ont été décrochés respectivement et dans l’ordre par les troupes féminines « Lkhalat n’Taftilt  » d’Ath Aissi dans la commune d’Yakourene, « Tiftilin n’Ath Ighil n’Tazibba » de Bouzguene et « Tigjdit  » de Takhlidjt dans la commune d’Abi Youcef.

Les 8e, 9e et 10e places sont revenues, dans l’ordre, aux troupes « Tifirelas Umeqyas » de Taksebt, commune de Tigzirt, « Tilleli  » de Tizit, commune d’Illilten, et « Urar Lkhalat  » du village Arvi, commune d’Iflissen.

Les 15 troupes non lauréates ont été aussi honorées pour leur participation et leurs efforts à préserver et à transmettre ce patrimoine culturel, qu’est le chant traditionnel, a noté Mme Goumeziane.

Organisée par la direction de la culture et des arts afin de promouvoir et de préserver ce patrimoine ancestral, cette nouvelle édition a mis en compétition 25 troupes féminine de différents villages de la wilaya et même de la ville de Tizi-Ouzou qui a constitué une troupe « Tifirelass Idourar ».

Un jury composé de l’auteur-compositeur et chanteur Hocine Ouahioune, du professeur d’éducation artistique, musicien et animateur de l’atelier guitare à la maison de la culture Mouloud Mammeri, Djamel Hoceini, ainsi que de la chanteuse et animatrice de l’Atelier « Urar Lkhalat  » au même établissement culturel, Sadia Iddir, a eu la tâche d’évaluer les troupes participantes.

A noter que la cérémonie de clôture de cette manifestation organisée dans le cadre de la célébration de la Journée internationale de la femme a été marquée par une ambiance festive grâce à l’animation assurée par les dames épanouies des troupes participantes qui ont mis le feu à la scène avec leurs chants, youyous et beaux pas de danse traditionnelle.

À LIRE AUSSI

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

LES + LUS

Derniers Commentaires