vendredi, 14 juin 2024
DiasporadzSociétéFraude au Bac : de la prison ferme pour des candidats à Alger et à Béjaïa

Fraude au Bac : de la prison ferme pour des candidats à Alger et à Béjaïa

Deux candidats libres à Alger et une candidate et sa sœur à Béjaïa ont été condamnés à la prison ferme pour fraude aux examens du Bac, ont indiqué lundi 10 juin des sources judiciaires.

A Alger, ce sont deux candidats libres qui ont été condamnés à la prison ferme pour fraude aux examens du Bac, a indiqué un communiqué du Parquet général près la Cour d’Alger.

«Conformément aux dispositions de l’article 11 du Code de procédure pénale, le Procureur général près la Cour d’Alger porte à la connaissance du public que dans le cadre de la lutte contre la fraude aux examens du baccalauréat, deux 2 cas de fraude ont été constatés les 09 et 10 juin 2024», précise le communiqué.

Le premier cas concerne une candidate libre en possession d’un téléphone portable et d’écouteurs au centre d’examen du CEM Youcef Ben Ibrahim El Ouergilani. Il s’est avéré qu’elle recevait les réponses de l’épreuve de Langue arabe de la part d’une tierce personne.

Dans le deuxième cas, c’est un candidat libre qui a été pris en flagrant délit de fraude au moyen d’un téléphone portable contenant des cours d’Education islamique, au niveau des toilettes du centre d’examen Oum Habiba, situé au quartier 05 juillet à Bab Ezzouar, ajoute la même source.

À LIRE AUSSI
Fuite de sujets de BEM : une fille condamnée à 3 ans de prison ferme

En date du 10 juin 2024, «les deux mis en cause ont été déférés devant les deux parquets de la République près des deux tribunaux d’Hussein Dey et de Dar El Beida et ont été poursuivis, suivant la procédure de comparution immédiate, pour délit d’atteinte à la régularité des examens, par l’utilisation de moyens de communication à distance et délit de tentative de fuite des sujets et de réponses des examens finaux de l’enseignement secondaire, par l’utilisation des moyens de communication à distance, conformément aux articles 253 bis 06 alinéa 06 et 253 bis 07 du Code pénal».

«Le tribunal d’Hussein Dey a prononcé une peine de deux 2 ans de prison ferme, assortie d’une amende de 200 000 DA. Le tribunal de Dar El Beida a prononcé une peine d’un 1 an de prison ferme, assortie d’une amende de 50 000 DA», a conclu le communiqué.

Prison ferme pour une candidate et sa sœur à Béjaïa

En outre, une candidate libre et sa sœur ont été condamnées à une peine d’un (01) an de prison ferme, assortie d’une amende de 50 000 DA, pour leur implication dans la fuite de sujets et de réponses d’épreuves du Baccalauréat, a indiqué lundi un communique du Procureur de la République près le tribunal de Béjaïa.

«Une candidate libre qui était en contact avec sa sœur au moyen d’un téléphone portable ont été poursuivies suivant la procédure de comparution immédiate pour avoir commis le délit de fuite de sujets et de réponses des épreuves finales de l’enseignement secondaire, en recourant aux moyens de communication à distance», lit-on dans le communiqué.

A l’issue de leur procès, une peine d’un (01) an de prison ferme, assortie d’une amende de 50 000 DA, a été prononcée à leur encontre, conclut le communiqué.

Synthèse Samira B. B.

À LIRE AUSSI

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

LES + LUS

Derniers Commentaires