vendredi, 14 juin 2024
DiasporadzSanté-ScienceCovid-19 : c’est quoi FLiRT ce nouveau variant qui circule aux Etats-Unis et en Europe ?

Covid-19 : c’est quoi FLiRT ce nouveau variant qui circule aux Etats-Unis et en Europe ?

Le Covid-19 continue de muter, notamment avec ce nouveau variant FLiRT qui se propage aux Etats-Unis et en Europe.

Plus contagieux que les souches précédentes, les scientifiques redoutent que FLiRT, le nouveau variant du Covid-19, qui a fait son apparition aux Etats-Unis, soit à l’origine d’une vague de contaminations cet été en Europe.

« FLiRT » est le terme utilisé pour décrire toute une famille de nouveaux variants (dont le variant dominant KP.2) du virus SARS-Cov-2 qui prédominent aux Etats-Unis et émergent en Europe.

Ils sont surnommés « FLiRT » en fonction des noms techniques des différentes mutations, dont l’une comprend les lettres « F » et « L », et une autre les lettres « R » et « T ».

Fin mars 2024, FLiRT était à l’origine d’environ 4 % des infections à Covid-19 aux États-Unis. Début mai, il représentait un tiers des cas, devenant le variant dominant.

À LIRE AUSSI
Faire repousser les dents : des chercheurs japonais ont trouvé un traitement

« Ce ne sera pas une grande vague »

Cité par le Time Magazine, le Dr Eric Topol, vice-président exécutif du centre de recherche biomédicale américain Scripps Research, qui a écrit sur les variantes FLiRT, explique que « s’il est encore trop tôt pour le dire (…) le KP.2 et ses proches provoqueront probablement une augmentation du nombre de cas, mais (mon) intuition est que ce ne sera pas une grande vague ».

« Le virus n’a pas suffisamment muté pour devenir très différent des souches précédentes », ajoute-t-il.

Ainsi, selon des chercheurs de l’université Johns–Hopkins de Baltimore, « nous ne voyons rien de nouveau ou de différent » en ce qui concerne les symptômes.

« Nous continuons de voir des maladies bénignes. Ce n’est probablement pas parce que le virus est plus bénin, mais parce que notre immunité est désormais beaucoup plus forte. Après des années de vaccinations et d’infections, la majeure partie de la population est plus à même de combattre une infection », argument-ils.

Même son de cloche du côté des Centres de contrôle des maladies (CDC d’Atlanta) : « FLiRT ne provoque pas une maladie plus grave que d’autres variants. »

À LIRE AUSSI

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

LES + LUS

Derniers Commentaires