vendredi, 14 juin 2024
DiasporadzCultureBrahim Tayeb, le Rossignol de la chanson kabyle, au Cabaret Sauvage de Paris

Brahim Tayeb, le Rossignol de la chanson kabyle, au Cabaret Sauvage de Paris

L’emblématique chanteur algérien d’expression kabyle, Brahim Tayeb, fait son grand retour sur la scène parisienne ce vendredi 17 mai, au Cabaret Sauvage, à partir de 18h00.

Après son récent retour sur la scène nationale, notamment à la maison de la culture Mouloud-Mammeri à Tizi Ouzou, le Rossignol de la chanson kabyle, Brahim Tayeb, se produira au Cabaret Sauvage, au grand bonheur de ses nombreux fans établis en France.

Réputé pour ses incontournables titres tels que «Ussan ni» (ces jours là), «Hamlaghkem» (je t’aime), «Tannumi» (l’habitude), «Thikhras» (Laissez-le donc) et tant d’autres chefs-d’œuvre qui ont marqué des générations de mélomanes, l’enfant de Larbaa Nath Irathen promet une soirée mémorable où la nostalgie se mêlera à la joie de retrouver ses mélodies envoûtantes.

À LIRE AUSSI
L’adieu à « la femme au guembri »

Sa voix captivante a fait vibrer le cœur de milliers de jeunes Algériens, notamment les Kabyles, ainsi que la communauté lycéenne et universitaire, à une époque où l’Algérie était plongée dans les tourments de la violence et de l’obscurantisme. Durant ces moments sombres, ce sont des artistes comme Brahim Tayeb qui ont été les hirondelles ayant perpétué le printemps dans le ciel algérien, malgré les dangers, les doutes et les sacrifices.

Ce rendez-vous exceptionnel dans la célèbre enceinte parisienne du Cabaret Sauvage sera l’occasion pour les anciennes générations de se replonger dans les méandres nostalgiques de l’immortel répertoire de Brahim Tayeb.

Les nouvelles générations, elles, auront à découvrir Brahim ou à prendre le relais pour perpétuer l’amour, l’union, la fraternité et la générosité véhiculés par ses chansons.

À LIRE AUSSI
Idir, l’ambassadeur de l’identité berbère

Comme à l’accoutumée, l’artiste nous embarquera sans doute dans un voyage dans le temps, à travers l’éternel «Ussan-nni»(ces jours là) et «Lamhibam» (ton amour), des titres qui resteront, pour bien longtemps encore, dans la mémoire collective comme des hymnes, à l’amour et à la vie avec ses diverses facettes, exprimant le mal-être de la jeunesse, les quêtes impossibles et les amours déchirées.

Brahim Tayeb, ce talentueux guitariste et luthiste (Oud), promet de raviver la flamme de la passion chez certains, tout en berçant d’autres dans les mélodies lyriques et envoûtantes qui ont forgé sa réputation.

Ne manquez pas l’opportunité de vivre une expérience musicale inoubliable en compagnie de ce virtuose de la chanson kabyle au Cabaret Sauvage de Paris.

En prime, le concert sera précédé de la projection du film «L’Olivier sauvage» de Kamel Azouz, offrant ainsi un portrait intime de Méziane Azaïche, le fondateur du Cabaret Sauvage.

Hamid Banoune

À LIRE AUSSI

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

LES + LUS

Derniers Commentaires