vendredi, 21 juin 2024
DiasporadzActualitéAffaire Meurice : grève à Radio France à l’appel des syndicats

Affaire Meurice : grève à Radio France à l’appel des syndicats

  • Les syndicats de Radio France se mettent en grève en solidarité avec Guillaume Meurice.
  • Dans leur préavis de grève, les syndicats demandent «la fin de la répression de l’insolence et de l’humour».

Les syndicats de Radio France ont appelé à faire grève dimanche 12 mai pour protester contre «la répression de l’insolence et de l’humour» après la suspension de Guillaume Meurice, ainsi que contre « des menaces » qui pèsent sur certaines émissions de France Inter.

Six syndicats (CGT, CFDT, FO, SNJ, SUD, Unsa) de Radio France ont déposé lundi soir un préavis de grève pour dimanche de 00h00 à minuit, jour de diffusion de l’émission hebdomadaire de Charline Vanhoenacker, à laquelle participe d’ordinaire Guillaume Meurice.

L’humoriste en a été suspendu le 2 mai dans l’attente d’une éventuelle sanction pouvant aller jusqu’au licenciement, quatre jours après avoir réitéré ses propos polémiques sur Benjamin Netanyahu tenus fin octobre.

Il avait comparé le Premier ministre israélien à une «sorte de nazi mais sans prépuce», ce qui lui avait valu des accusations d’antisémitisme et une plainte, récemment classée sans suite par la justice.

À LIRE AUSSI
Arcom : Mohamed Kaci n’a fait que son travail face au porte-parole de l’armée israélienne

Dans leur préavis de grève, les syndicats demandent à la direction du groupe public «la fin de la répression de l’insolence et de l’humour» et «la réaffirmation sans limites de la liberté d’expression» sur ses antennes.

«Un virage éditorial»

Plus largement, les syndicats s’inquiètent des «menaces» qui pèsent, selon eux, «sur des émissions populaires et singulières», en particulier sur France Inter.

Le 3 mai, dans la foulée de l’affaire Meurice, les sociétés des journalistes (SDJ) et des producteurs (SDPI) de France Inter avaient dénoncé «un virage éditorial» de la première radio de France. Elles assuraient notamment avoir appris le remplacement prochain de l’émission sur l’environnement «La terre au carré».

À LIRE AUSSI
Le sénateur américain Bernie Sanders : Netanyahu se livre à un « nettoyage ethnique » à Gaza

Les syndicats accusent la direction de Radio France de mener «une politique de casse sociale sur les antennes» alors qu’un «projet de réforme de l’audiovisuel public va être discuté prochainement à l’Assemblée nationale».

Projet de la ministre de la Culture Rachida Dati, la mise en place d’une gouvernance unique pour l’audiovisuel public (dont France Télévisions et Radio France) sera examinée les 23 et 24 mai dans l’hémicycle.

Les syndicats fustigent enfin «une campagne de dénigrement et de calomnies orchestrée par des partis politiques, organisations ou personnalités franchement hostiles au service public de la radio». Ce dernier est fréquemment accusé par des personnalités de droite de pencher nettement à gauche.

À LIRE AUSSI

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

LES + LUS

Derniers Commentaires