dimanche, 23 juin 2024
DiasporadzPolitiqueArcom : Mohamed Kaci n’a fait que son travail face au porte-parole de l’armée israélienne

Arcom : Mohamed Kaci n’a fait que son travail face au porte-parole de l’armée israélienne

Pour l’Arcom, le gendarme de l’audiovisuel français, le journaliste de TV5Monde Mohamed Kaci n’a fait que son travail, lors de l’entretien avec le porte-parole de l’armée israélienne.

L’Arcom avait reçu des plaintes au sujet de l’émission « 64’ Le monde en français» diffusée le 15 novembre 2023 sur TV5 Monde, lors de laquelle le représentant de l’armée israélienne avait piqué une colère face aux questions du journaliste Mohamed Kaci.

Alors que le porte-parole de l’armée israélienne, Olivier Rafowicz, revendiquait la loi du talion (« œil pour œil, dent pour dent ») face aux Gazaouis, le journaliste de TV5 Monde lui avait demandé : « Donc vous vous comportez comme le Hamas, c’est ce que vous nous dites ? » Suite à quoi, le porte-parole de l’armée israélienne s’était mis en colère, obligeant le présentateur à mettre fin à l’entretien.

L’Arcom observe que «le porte-parole de l’armée israélienne interrogé lors de l’émission avait eu l’occasion d’exprimer pleinement son point de vue et de réagir de manière circonstanciée aux propos du journaliste» de TV5 Mohamed Kaci.

À lire aussi
Un militaire américain s’immole par le feu : « Je ne serai plus complice du génocide » à Gaza

Le gendarme de l’audiovisuel français rappelle que «le choix des questions posées par les journalistes à leurs invités relève de la liberté éditoriale et que les obligations déontologiques propres aux journalistes ne sont pas opposables par l’Arcom aux éditeurs de services».

« En conséquence, lit-on encore dans le communiqué de l’Arcom, l’Autorité n’est pas intervenue à l’encontre de l’éditeur du service. »

La direction de TV5 Monde s’était désolidarisée de son journaliste

L’on se rappelle que cette affaire avait suscité une grosse polémique d’autant que la chaîne TV5 s’était désolidarisée publiquement de son journaliste en publiant un communiqué à charge contre son propre journaliste qui sera même convoqué par la direction.

« À la fin de l’entretien mené par le présentateur de cette édition, Mohamed Kaci, les règles journalistiques, applicables à toute interview, n’ont pas été respectées », écrivait la direction de l’information de TV5Monde.

À lire aussi
Israël-Palestine : la CIJ examine les conséquences juridiques de l’occupation

La direction de l’information de la chaîne « regrette profondément » que l’entretien se soit terminé « de façon trop abrupte », selon elle, annonçant qu’elle « prendra toutes les mesures nécessaires » pour « s’assurer d’une information factuelle et équilibrée de la situation (…) dans un contexte de grande tension ».

Dès la convocation du présentateur par la direction de sa chaîne en novembre, la rédaction de TV5Monde s’était réunie pour « saluer le professionnalisme et le courage de Mohamed (Kaci, NDLR), qui tient l’antenne chaque jour depuis l’affaire sans sourciller », avait rapporté plusieurs médias. Le journaliste a par ailleurs reçu le soutien de nombre de collègues, de syndicats de la profession et de politiques.

Synthèse Saïd A.

À LIRE AUSSI

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

LES + LUS

Derniers Commentaires