dimanche, 23 juin 2024
DiasporadzCultureTamazight dans l’enseignement supérieur en débat

Tamazight dans l’enseignement supérieur en débat

Le Haut-commissariat à l’amazighité (HCA) a organisé un débat sous le thème « Tamazight dans le système d’enseignement supérieur et de recherche scientifique en Algérie, réalisations et perspectives ».

Le « Tamazight dans le système d’enseignement supérieur et de recherche scientifique en Algérie, réalisations et perspectives » est le thème d’un séminaire national, ouvert mercredi à l’Université Larbi Ben M’hidi d’Oum El Bouaghi.

La rencontre, initiée par le Haut-commissariat à l’amazighité (HCA), s’inscrit dans le cadre de la célébration de la Journée mondiale de la langue maternelle, décrétée par l’UNESCO.

Elle vise à consolider les efforts et les acquis du secteur de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique dans le domaine de la promotion de la langue et de la culture amazighes en Algérie.

L’objectif de cette rencontre vise à « créer un espace de communication et de coordination entre les différents acteurs dans les établissements d’enseignement supérieur ».

Il vise aussi à « mettre en lumière les efforts de l’Etat dans le domaine de la promotion et du développement de la recherche en matière de langue et de culture amazighes ».

À lire aussi
« Le fil rouge » de l’Italo-Algérienne Elisa Biagi au Théâtre Pixel à Paris

Le secrétaire général du HCA, Si El Hachemi Assad, les recteurs des universités abritant les départements de Langues et Culture Amazighes et de Traduction, les responsables en charge de ces départements, le Directeur du Centre de Recherche en Langue et Culture Amazighes ainsi que les Directeurs des laboratoires qui consacrent leurs travaux au domaine amazigh ont pris part à cette rencontre.

« Eviter l’angle politico-idéologique »

Ce séminaire vise à mettre en exergue « l’importance de la mise en œuvre des politiques sectorielles de l’éducation dans le domaine du multilinguisme en tant que pilier de la réalisation du développement durable ».

M. Assad a estimé, dans son intervention, que l’organisation de ce séminaire national vise, aussi, à mettre la lumière sur les efforts de l’Etat dans le secteur de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique pour promouvoir la langue et la culture amazighes.

La participation des acteurs du secteur de l’enseignement supérieur « permettra de soumettre des propositions et d’enrichir les programmes d’études de tamazight », a-t-il souligné.

Il a appelé, à cette occasion, à « éviter de soulever la question de la langue maternelle et de l’identité sous l’angle politico-idéologique ».

Car « cela a été souvent été la cause de tensions inutiles, en alimentant un conflit linguistique imaginaire dans des cercles fermés et à travers les réseaux sociaux », a-t-il estimé.

À lire aussi
A propos de Matoub et de son œuvre : l’altière créativité

« Ce qui est éloigné de la réalité quotidienne de la société algérienne qui est ouverte et qui se fond dans un ensemble national inclusif », a-t-il plaidé.

Plusieurs sessions scientifiques sont au programme de cette rencontre : des questions liées de la présence de la langue amazighe dans l’université algérienne, des statistiques, la situation actuelle, les réalisations dans le domaine de l’enseignement et de la recherche dans diverses branches et disciplines.

Dictionnaire numérique en tamazight

Aussi, il sera question de la nature du partenariat et de la coordination entre les différents acteurs, l’exploration de l’étendue de l’enseignement de la langue amazighe dans les établissements universitaires et l’importance d’élaborer un plan pour l’étendre.

Le HCA présentera aussi un projet de dictionnaire numérique en tamazight afin de le mettre à jour et d’enrichir son contenu en fonction des variétés de cette langue pratiquées sur l’ensemble du territoire national.

Ce séminaire verra la signature d’un accord de coopération et de partenariat entre le HCA et l’université Larbi Ben M’hidi d’Oum El Bouaghi.

Un don de livres et autres publications éditées par le Haut-commissariat sera fait au profit des établissements universitaires accueillant des départements de langue et de culture amazighes.

À LIRE AUSSI

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

LES + LUS

Derniers Commentaires