samedi, 13 juillet 2024
DiasporadzPolitiqueLe RCD dénonce "l’interdiction de sa conférence-débat" à Batna

Le RCD dénonce « l’interdiction de sa conférence-débat » à Batna

Le Rassemblement pour la culture et la démocratie (RCD) dénonce, dans un communiqué jeudi 20 juin, l’interdiction d’une conférence-débat que devait animer son président Atmane Mazouz, samedi 22 juin, à Batna.

«Le RCD vient d’être saisi par le wali de Batna et les services de la wilaya pour lui signifier l’interdiction d’une conférence-débat que devait animer son président, Atmane Mazouz, le samedi, 22 juin 2024 à la salle An-Nasr de la capitale des Aurès (Batna)», lit-on dans le communiqué du RCD.

Le RCD rappelle que «la demande d’autorisation déposée par le représentant du parti à Batna était accompagnée par un accord favorable, signé du premier responsable de la ville, de la disponibilité de la salle».

Selon le parti de Atmane Mazouz, cette interdiction est motivée par les services de wilaya par «les travaux dans la salle» et des «menaces à l’ordre public».

À LIRE AUSSI
Atmane Mazouz (RCD) : « Toutes les conditions sont réunies pour la fraude » à la présidentielle

«Ce refus qui invoque à la fois des travaux dans la salle et « de supposées menaces sur l’ordre public » est inédit, d’autant que le pays est en pleine campagne électorale pour une présidentielle anticipée», s’indigne le Rassemblement pour la culture et la démocratie.

La même source précise qu’«il y a deux semaines seulement, cette même salle a abrité une conférence d’un parti islamiste soutien attitré de l’actuel locataire d’El Mouradia pour un deuxième mandat».

Le RCD qui dénonce ce qu’il qualifie de «deux poids deux mesures» et d’«entrave à ses activités publiques» prend «à témoin l’opinion publique sur la poursuite d’une politique répressive à l’égard de tous ceux qui ne montrent pas patte blanche quant au nouveau hold-up électoral qui se prépare pour septembre 2024».

Pour rappel, les électeurs algériens sont appelés à choisir un président de la République lors de l’élection présidentielle anticipée du 7 septembre, initialement prévue en décembre.

À LIRE AUSSI

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

LES + LUS

Derniers Commentaires