vendredi, 21 juin 2024
DiasporadzPolitiqueL'Algérie « une oasis de sécurité et de tranquillité », selon la revue El Djeich

L’Algérie « une oasis de sécurité et de tranquillité », selon la revue El Djeich

 L’Algérie constitue aujourd’hui « une oasis de sécurité et de tranquillité », en dépit des multiples et vaines tentatives ciblant sa cohésion et son unité, a souligné la revue El Djeich dans son numéro du mois d’avril, rapporte l’APS.

L’Algérie, « qui n’est pas à l’abri de ces événements et de leurs effets, constitue aujourd’hui une oasis de sécurité et de tranquillité, en dépit des multiples et vaines tentatives ciblant sa cohésion et son unité, et ce, grâce au haut niveau de conscience du peuple algérien et sa confiance en ses institutions et son Armée nationale populaire », lit-on dans l’édito de la revue El Djeich.

Sous le titre « Consolidation continue des acquis inédits », la revue mentionne dans son éditorial que le « monde (est) exposé aux turbulences, aux mutations et fluctuations », et que l’ « environnement régional (est) caractérisé par les tensions et l’instabilité ».

La publication a rappelé le message du président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune, qui a souligné à l’occasion de la fête de la Victoire (19 mars), qu’il s’agit d’ « une conjoncture qui exige la conjugaison des efforts de tout un chacun pour unifier les rangs, conforter le front intérieur et hiérarchiser les priorités selon une perspective stratégique nationale, partant de la nécessité d’assumer pleinement les responsabilités face aux défis auxquels notre pays est confronté, à leur tête le souci de préserver la large contribution collective à la préservation de la stabilité dont jouit le peuple algérien dans un environnement marqué par des tensions qui menacent la paix et la sécurité dans la région et dans un monde en proie à des conflits, des luttes et des polarisations complexes ».

À LIRE AUSSI
Zoubida Assoul : «Les conditions pour la tenue d’une élection n’ont jamais été réunies en Algérie»

La même source note que l’Algérie « s’apprête, dans cinq mois, en septembre plus précisément, à organiser des élections présidentielles anticipées dans un climat empreint de dynamisme soutenu dans divers domaines, aussi bien au niveau national qu’international ».

La publication a relevé aussi que, « sur le plan interne, l’Algérie s’attelle inlassablement à relever les différents défis auxquels elle est confrontée afin de renforcer sa souveraineté nationale et sa liberté dans la prise de décision ».

L’édito d’El Djeich souligne qu’il « n’est aucunement exagéré d’affirmer que l’Algérie nouvelle est en passe de gagner le pari économique, dès lors que de nombreux indicateurs prouvent qu’elle est sur la bonne voie, en passe d’obtenir d’excellents résultats et d’être à la hauteur des aspirations du citoyen ».

À LIRE AUSSI
Abdelmadjid Tebboune donne les « raisons » de la tenue d’une présidentielle anticipée

L’édito a mentionné, en outre, que, « sur le plan externe, notre pays continue de marquer sa forte présence au niveau international, en tant que force de paix et de stabilité à travers ses appels continus à la paix dans les quatre coins du monde et son soutien aux causes justes, en particulier palestinienne et sahraouie ».

« Les efforts de l’Algérie ont été couronnés par l’adoption par le Conseil de sécurité des Nations unies, le 25 mars 2024, d’une résolution exigeant un cessez-le-feu immédiat à Ghaza », se félicite la publication.

La même source précise que cette résolution historique, à l’initiative de l’Algérie et adoptée par l’ensemble des pays membres élus, constitue « un précédent dans le parcours du Conseil de sécurité et témoigne de l’efficacité de la diplomatie algérienne ainsi que sa maîtrise de l’action dans les arcanes des Nations unies, particulièrement depuis le début de son mandat en tant que membre non permanent du Conseil ».

À LIRE AUSSI
Tebboune : « Ma rencontre avec Macron sera un rendez-vous avec l’histoire »

Pour la revue, « le processus d’affermissement des fondements de l’Algérie nouvelle se poursuit à un rythme soutenu », expliquant que « ceci requiert, aujourd’hui plus que jamais, la fédération des efforts de tous afin de préserver les acquis et aspirer à acquérir davantage de succès et de facteurs de force ».

« Dans un monde où les faibles n’ont pas de place, l’Algérie ne saurait être que forte par son peuple et ses institutions, sûre par son Armée nationale populaire, digne héritière de l’Armée de libération nationale, bastion de l’Algérie, dont les fils continuent aujourd’hui de préserver le legs et héritage en toute détermination et dévouement et dans un esprit imprégné des plus hautes valeurs qui ont nourri leurs illustres ancêtres. Ces derniers ont légué aux générations successives les plus nobles exemples d’héroïsme et de sacrifice et un capital moral inépuisable qui les aide à faire face à toutes les difficultés, quelles qu’en soient l’importance et la source », conclut l’édito d’El Djeïch.

À LIRE AUSSI

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

LES + LUS

Derniers Commentaires