dimanche, 23 juin 2024
DiasporadzCultureL’ACB lance le Printemps des Libertés du 16 avril au 10 mai à Paris

L’ACB lance le Printemps des Libertés du 16 avril au 10 mai à Paris

Paris célèbre le Printemps des libertés du 16 avril au 10 mai, un hommage à la culture et à la liberté, organisé par l’ACB.

La capitale française Paris s’apprête à accueillir la première édition du Printemps des libertés, un événement culturel d’envergure organisé par l’Association de Culture Berbère (ACB), en partenariat avec Beur FM et le soutien de la Mairie du XXe arrondissement et de l’Espace Carré de Baudouin.

Du 16 avril au 11 mai, la ville de Paris sera le théâtre d’une célébration unique de la diversité, de la liberté et de la richesse culturelle.

Un éventail d’activités culturelles

La programmation riche et variée promet des moments forts en émotion et en découvertes. Cinéma, documentaires, littérature, musiques, expositions, conférences, débats… tous accessibles gratuitement au public.

À LIRE AUSSI
L’anthropologue Tassadit Yacine à Diasporadz : « Grâce au Printemps, l’amazighité a beaucoup avancé en Afrique du Nord »

Cette initiative vise à mettre en lumière les aspirations, luttes et résistances des peuples en quête de liberté et de bonheur.

L’inauguration du Square Idir

Le 20 avril sera l’un des temps forts de cette célébration avec l’inauguration du Square Idir. En présence de Tanina Cheriet, sa fille, de Tarik Aït Hamou, son fidèle guitariste, et des responsables de l’Association d’At-Yani.

À LIRE AUSSI
Tamazight à l’université : les recommandations du HCA

En ce moment symbolique, un vibrant hommage sera rendu à Idir, figure emblématique de la chanson kabyle et ambassadeur de la culture berbère.

Un pont entre les générations

Le Printemps des libertés s’inscrit dans une démarche de transmission et de dialogue entre les générations, en faisant écho aux Printemps berbères d’avril 1980 et d’avril 2001.

Cette initiative met en lumière l’importance de la culture comme fondement de toute évolution démocratique, rappelant les paroles du poète Térence: « Je suis un être humain : rien de ce qui est humain ne m’est étranger ».

À LIRE AUSSI
Air Algérie : cap sur l’arabisation et le remplacement du français par l’anglais

Une programmation diversifiée

Parmi les moments à ne pas manquer, la projection de « Marin des montagnes » par le réalisateur Karim Aïnouz, qui partage son voyage personnel en Algérie.

Des témoignages poignants seront également au cœur de rencontres, comme celle avec Hakim Arezki et Salma Boukir, qui évoqueront le Printemps noir de Kabylie.

L’art au service de la mémoire et de l’avenir

La première exposition de Farid Mammeri, « Novae », s’annonce comme un hommage vibrant à d’illustres personnalités d’origine berbère qui ont marqué l’histoire.

À LIRE AUSSI
Remplacer le français par l’anglais est un acte irréfléchi et irresponsable

Par cette démarche, l’événement vise à perpétuer et à développer la culture berbère, la présentant comme un patrimoine vivant et inspirant.

Infos pratiques

Le Printemps des libertés se tient à différents endroits de Paris, notamment à l’ACB, au Pavillon Carré de Baudouin et à l’Espace Saint-Michel.

L’entrée est libre et gratuite, sur réservation pour certaines projections, faisant de cet événement un rendez-vous culturel accessible à tous.

Ce festival représente une occasion unique de découvrir ou redécouvrir la culture berbère dans toute sa diversité et sa modernité, et de réfléchir ensemble aux moyens de construire une société plus libre et solidaire.

Découvrez le programme, en cliquant ici !

À LIRE AUSSI

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

LES + LUS

Derniers Commentaires