samedi, 20 juillet 2024
DiasporadzSportsEuro 2024 : l'Espagne renverse la France et accède à la finale

Euro 2024 : l’Espagne renverse la France et accède à la finale

Le premier choc des demi-finales de cet Euro 2024, tant attendu par les amateurs de football européens, s’est déroulé ce mardi 9 juillet à l’Allianz Arena de Munich entre la France et l’Espagne.

Opposant deux nations à la grande tradition footballistique, la France et l’Espagne, cette rencontre a tenu toutes ses promesses en termes d’intensité et de spectacle. La Furia Roja a imposé sa loi en dominant l’équipe de France sur le score de 2-1 et se hisse ainsi en finale.

Les deux équipes se sont lancées dans la bataille, chacune avec ses certitudes et ses doutes. La France, dirigée par Didier Deschamps, affichait la meilleure défense du tournoi mais souffrait de carences offensives criantes. En face, l’Espagne de Luis de la Fuente comptait sur un collectif bien organisé, offrant un jeu fluide et plaisant grâce à la contribution de jeunes talents et de joueurs d’expérience.

Malgré un début de match prometteur pour les Bleus, l’Espagne s’est imposée grâce à une supériorité technique et tactique indéniable. Contre toute attente, la France a ouvert le score dès la 9ème minute. Lors d’une action de transition rapide, Kylian Mbappé, capitaine des Bleus, a délivré un centre millimétré pour Randal Kolo Muani, qui a réussi à placer le cuir au fond des filets d’Unai Simon d’une tête précise, plongeant les Espagnols dans un froid glacial.

À LIRE AUSSI
Euro 2024 : l’Espagne et la France en demi-finales

Cependant, la réaction de la Furia Roja ne s’est pas fait attendre. À la 21ème minute, le jeune prodige Lamine Yamal a remis les pendules à l’heure après un dribble depuis l’extérieur de la surface, suivi d’un tir somptueux de son pied gauche magique, inscrivant un but d’anthologie. Ce but a fait de lui le plus jeune joueur de l’histoire à marquer lors d’une grande compétition, à seulement 16 ans et 362 jours, battant ainsi un record vieux de 66 ans détenu par la légende brésilienne, feu Pelé.

L’Espagne, revitalisée, a continué à presser les Français. Cinq minutes plus tard, Dani Olmo, après avoir récupéré le ballon dans la surface grâce à un geste technique précis, a vu son tir limpide dévié involontairement par Jules Koundé contre son camp, offrant ainsi l’avantage à la Roja.

Malgré les efforts des Bleus pour revenir au score, l’organisation et la maîtrise des Espagnols ont fait la différence. La première mi-temps s’est terminée avec un avantage pour l’Espagne, 2-1.

En seconde période, les supporters des Bleus espéraient un sursaut d’orgueil. Cependant, la domination technique et collective des Ibériques a perduré. La défense française, habituellement solide, a montré des signes de fébrilité et de passivité, tandis que le milieu manquait de fraîcheur physique et d’inspiration, et que l’attaque, en panne de créativité, restait isolée. Malgré les changements opérés par Didier Deschamps, ces ajustements n’ont pas suffi à inverser la tendance du match.

Bien que dominée en début de seconde période, la France a failli revenir au score à la 52ème minute grâce à un corner tiré par Ousmane Dembélé. Aurélien Tchouameni a réussi à placer le ballon de la tête, mais le gardien espagnol Unai Simon l’a intercepté sans difficulté. Les tentatives ultérieures de Dayot Upamecano et de Kylian Mbappé ont été vaines face à une défense espagnole intraitable.

Face à cette situation bloquée, le sélectionneur Didier Deschamps semblait visiblement agité et à court de solutions. Malgré plusieurs opportunités, la France n’a pas réussi à égaliser, tandis que l’Espagne a conservé son avantage jusqu’au coup de sifflet final. Ainsi, le coq français a laissé des plumes face au Matador Espagnol.

Malgré cette élimination, les supporters de l’équipe de france présents à l’Allianz Arena ont montré leur soutien indéfectible en scandant « Merci les Bleus ». Un témoignage de reconnaissance pour les émotions et les exploits procurés tout au long du tournoi.

L’Espagne, avec style et maîtrise, a décroché son billet pour la finale de l’Euro 2024 en remportant tous ses matchs, une première dans cette compétition. La Roja est prête à écrire une nouvelle page glorieuse de son histoire footballistique. Elle affrontera soit les Three Lions soit les Oranges des Pays-Bas à l’issue de leur match de ce mercredi soir.

Hamid Banoune

À LIRE AUSSI

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

LES + LUS

Derniers Commentaires