vendredi, 14 juin 2024
DiasporadzÉconomieEniem Tizi Ouzou : Ali Aoun annonce un plan de relance de 3,5 milliards de dinars

Eniem Tizi Ouzou : Ali Aoun annonce un plan de relance de 3,5 milliards de dinars

  • Ali Aoun a interdit à l’Eniem Tizi Ouzou de « mener toute activité de sponsoring en faveur des clubs sportifs et autres activités ».
  • « Chaque dinar doit être utilisé au profit des activités industrielles », a insisté le ministre de l’Industrie.

Le ministre de l’Industrie et de la production pharmaceutique Ali Aoun a annoncé ce lundi 13 mai à Tizi Ouzou l’affectation de 3,5 milliards de dinars pour relancer l’activité de l’Entreprise nationale des industries électroménagers (ENIEM).

« L’Etat a décidé d’allouer une subvention de 3,5 milliards de dinars pour redynamiser cette entreprise (ENIEM Tizi Ouzou, ndlr) qui connaît de graves difficultés depuis plusieurs années», a indiqué Ali Aoun.

Il a appelé les responsables de l’entreprise à utiliser cette enveloppe financière pour « produire de la valeur ajoutée et assurer la continuité de l’activité de production ».

Le ministre a rappelé « les grands efforts consentis par l’Etat pour préserver cet édifice phare de l’industrie nationale ».

À LIRE AUSSI
Non-respect du cahier des charges : des concessionnaires automobiles risquent le retrait d’agrément

Aussi, il s’est dit satisfait quant à « la prise de conscience des responsables de ce complexe industriel et de l’ensemble des travailleurs en général ». « Il n’y a que le travail et la production qui pourront assurer la sauvegarde de ce complexe« , a-t-il tranché.

Par ailleurs, le ministre de l’Industrie a interdit à l’Eniem de « mener toute activité de sponsoring en faveur des clubs sportifs et autres activités ».

« Chaque dinar doit être utilisé au profit des activités industrielles », a insisté Ali Aoun.

À LIRE AUSSI
Annaba : qui veut faire couler le complexe Sider El Hadjar ?

Ali Aoun met le cap sur la relance des entreprises industrielles à l’arrêt

Il faut rappeler que le ministre de l’Industrie et de la Production pharmaceutique, Ali Aoun, a fait de la relance des entreprises industrielles à l’arrêt un cheval de bataille de son département.

Ali Aoun avait annoncé à cet effet, le 21 mars dernier à Alger, l’installation d’un groupe de travail chargé d’examiner minutieusement la situation de ces entreprises et unités industrielles économiques à l’arrêt en vue de proposer des solutions pour la relance de leurs activités.

Le ministre avait indiqué que des solutions seront proposées pour relancer ces entreprises, à travers notamment le maintien de la même activité avec des solutions opérationnelles.

Samira B. B.

À LIRE AUSSI

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

LES + LUS

Derniers Commentaires