dimanche, 23 juin 2024
DiasporadzInternationalCrash d’un hélicoptère du convoi du président iranien : ce que l'on sait

Crash d’un hélicoptère du convoi du président iranien : ce que l’on sait

Un hélicoptère faisant partie du convoi du président iranien, Ebrahim Raïssi, aurait été victime d’un crash ce dimanche 19 mai, ont indiqué plusieurs sources.

Mise à part l’information sur le crash d’un hélicoptère du convoi présidentiel, il est difficile pour le moment de dire ce qui est advenu du président iranien Ebrahim Raïssi.

Selon les informations partagées dimanche par la télévision d’État iranienne, le convoi du président iranien Ebrahim Raïssi se trouvait dans une zone frontière avec l’Azerbaïdjan afin d’assister avec le président azerbaïdjanais, Ilham Aliyev, à l’inauguration d’un barrage.

Le Croissant-Rouge iranien a annoncé que l’accident se serait produit plus exactement entre Kaleybar et Varzaqan. 

L’agence de presse semi-officielle Tesnim a affirmé que l’hélicoptère qui s’est écrasé transportait bien le président Raïssi.

L’agence de presse Fars a, pour sa part, annoncé que l’hélicoptère transportant Raïssi avait effectué un atterrissage forcé en raison d’un épais brouillard, et que le président s’était rendu à Tabriz par voie terrestre.

En outre, la télévision d’État a également indiqué que l’hélicoptère transportant Raïssi avait fait un atterrissage violent et que des équipes de premiers secours avaient été envoyées sur le site de l’accident.

« L’hélicoptère transportant le président (Raïssi, ndlr) a dû faire un atterrissage brutal en raison des mauvaises conditions météorologiques. Les équipes de secours n’ont pas encore atteint la région », a indiqué pour sa part le ministre de l’Intérieu iranien, Ahmad Vahidi dans un communiqué.

Le vice-gouverneur de l’Azerbaïdjan oriental, Jabbarali Zakiri, a déclaré que deux des trois hélicoptères du convoi de Raïssi avaient atterri, tandis que l’autre s’était écrasé.

Il a été rapporté, par ailleurs, que l’hélicoptère transportant Raissi avait à son bord plusieurs officiels, dont le ministre des affaires étrangères Hossein Amir Abdollahian.

Il est évident que les autorités iraniennes ont encore du mal à communiquer sur le sujet et livrer une version unanime sur cet incident.

Le Département d’Etat américain a annoncé dimanche qu’il suivait de près les développements concernant le crash d’hélicoptère impliquant le président iranien Ebrahim Raïssi, et qui aurait fait un « atterrissage brutal ».

« Nous suivons de près les informations faisant état d’un possible atterrissage brutal d’un hélicoptère en Iran transportant le président iranien et le ministre des Affaires étrangères. Nous n’avons pas d’autre commentaire à faire pour le moment », a déclaré le porte-parole du département d’État américain.

S. A.

À LIRE AUSSI

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

LES + LUS

Derniers Commentaires